Centrale de la Chute-Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chute-Garneau
Image illustrative de l’article Centrale de la Chute-Garneau
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean
Municipalité Saguenay
Coordonnées 48° 23′ 10″ nord, 71° 07′ 43″ ouest
Cours d'eau Rivière Chicoutimi
Objectifs et impacts
Vocation Électricité (1925-1994)
Eau potable (Jonquière)
Évacuation des crues (2003-Date)
Date de mise en service 1925
Barrage
Type poids
Hauteur
(lit de rivière)
15,2 m
Longueur 257,5 m
Réservoir
Volume 0,9 millions de m3
Superficie 7,5 ha
Centrale hydroélectrique
Puissance installée 2,8 MW

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Chute-Garneau


Le Barrage de la Chute-Garneau est un barrage situé dans l'arrondissement Chicoutimi, à Saguenay, Québec, Canada. Ce barrage au fil de l'eau sur la rivière Chicoutimi est régi par Hydro-Québec[réf. nécessaire].

Centrale électrique[modifier | modifier le code]

La centrale électrique liée au barrage est mise hors service dans les années 1990 après le déluge du Saguenay[1].

Les installations de Chute-Garneau sont cédées à la ville de Saguenay en pour la somme de un dollar ($CAN). La ville prévoit remettre en production les centrales de Chute-Garneau et de Pont-Arnaud au printemps 2011 afin d'alimenter son service de distribution électrique dans l'arrondissement de Jonquière. Les deux centrales devraient être en mesure de produire 13 mégawatts d'électricité[2].

Réouverture de la centrale[modifier | modifier le code]

En mars 2011, après des investissements d'environ 64 millions de $CAN d'Hydro-Québec et de 42 millions de Saguenay, la centrale est remise en fonction[1]. On y a notamment ajouté un groupe turbine-alternateur d'une puissance de 4,95 mégawatts[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Denis Villeneuve, « Chute Garneau prête à produire », Le Quotidien,
  2. Marc St-Hilaire, « Une centrale sur la Shipshaw », Le Quotidien, Saguenay,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]