Cendra Motin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cendra Motin
Illustration.
Cendra Motin en .
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(4 ans, 5 mois et 13 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 6e de l'Isère
Législature XVe
Groupe politique LaREM
Prédécesseur Alain Moyne-Bressand
Vice-présidente de la commission des Finances de l'Assemblée nationale
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 3 jours)
Élection
Président Éric Woerth
Législature XVe
Vice-présidente de l'Assemblée nationale

(3 mois et 25 jours)
Président François de Rugy
Législature XVe
Successeur Marc Le Fur
Biographie
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Bagnols-sur-Cèze (France)
Nationalité Française
Parti politique LREM (depuis 2017)
Horizons (depuis 2021)
Diplômée de Université Lyon-II
Conservatoire national des arts et métiers

Cendra Motin, née le à Bagnols-sur-Cèze (France), est une femme politique française.

Elle est élue députée dans la sixième circonscription de l'Isère lors des élections législatives de 2017, siégeant au sein du groupe La République en marche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Cendra Motin est titulaire d’un Master en informatique et linguistique de l’université Lumière-Lyon-II[1].

Avant son élection en 2017 sous l'étiquette La République en marche (LREM), elle dirige une entreprise spécialisée dans les ressources humaines[2]. Le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique la référence en tant que responsable des ressources humaines chez Mersen.[réf. souhaitée]

Députée LREM de la XVe législature[modifier | modifier le code]

En juin 2017, investie par LREM aux élections législatives, elle est élue députée dans la sixième circonscription de l'Isère contre le candidat du Front national Gérard Dezempte[3].

Elle est membre de la commission des Finances. Elle est élue le vice-présidente de l'Assemblée nationale. Elle entend démissionner de ce poste si Les Républicains mettent fin à leur boycott des postes du bureau de l'Assemblée nationale, alors que deux vice-présidences devaient leur revenir[4]. Alors que plusieurs de ses homologues éprouvent des difficultés à présider les séances de l'Assemblée, elle se distingue dans ce rôle lors de la session parlementaire extraordinaire de l'été 2017[2]. Elle perd cette vice-présidence le [5].

Avec un taux moyen de 59 % de présence aux votes de l'Assemblée nationale en juin 2018, elle est la députée la plus assidue du groupe LREM[6]. Elle est particulièrement investie sur la mise en place du prélèvement de l'impôt à la source[1].

En , après la nomination de François de Rugy au gouvernement, elle se porte candidate à la présidence de l'Assemblée nationale[7]. Opposée à Richard Ferrand, Barbara Pompili et Philippe Folliot, elle arrive en 3e position lors de l'élection interne au groupe LREM, avec 15 voix sur 299 votes et 291 suffrages exprimés[8]. Lors de l'élection du président de l'Assemblée, elle vote en faveur de Marc Fesneau, candidat du groupe MoDem[9]. En , à l'occasion de la remise en jeu des postes au sein de la majorité, elle se porte candidate à la vice-présidence de l'Assemblée nationale[10].

Elle est candidate aux élections départementales de 2021 dans le canton de Charvieu-Chavagneux, opposée au conseiller départemental sortant LR Gérard Dezempte, sans succès[11].

En , elle rejoint Horizons, parti politique fondé par l'ancien Premier ministre Édouard Philippe[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Yann Guégan et Diane de Fortanier, « La galaxie LRM à l’Assemblée nationale », sur contexte.com, (consulté le ).
  2. a et b Alexandre Rousset, « Assemblée : les cinq révélations de la session extraordinaire », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  3. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  4. https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/deputee-lrem-isere-cendra-motin-elue-vice-presidente-assemblee-nationale-1289003.html
  5. « Assemblée nationale : Danielle Brulebois perd sa vice-présidence au profit de Annie Genevard », francetvinfo.fr, 25 octobre 2017.
  6. Wedodata, « Les députés En marche traînent les pieds », sur Les Jours, (consulté le ).
  7. Alexandre Lemarié, « Remaniement : Richard Ferrand, favori pour remplacer de Rugy à la présidence de l’Assemblée », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  8. « LRM désigne Richard Ferrand comme candidat à la présidence de l’Assemblée nationale », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  9. Jean-Baptiste Daoulas, « Motin vote Fesneau », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Clément Pétreault, « L'Assemblée nationale et le bal des ambitieux », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  11. « Résultats des élections départementales 2021 : Isère (38) - canton de Charvieu-Chavagneux (3804) », sur Ministère de l'Intérieur, (consulté le ).
  12. « Politique. Isère : la députée LREM Cendra Motin rejoint le parti d’Édouard Philippe », sur www.ledauphine.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]