Cellule de la thèque interne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La thèque interne (du grec thêquê, boîte) est une enveloppe du follicule ovarien formée de cellules d'aspect épithélioïde ; elle est bien vascularisée et sécrète en permanence des androgènes (la testostérone et la delta-4 androstènedione). La delta-4 androstènedione est ensuite transformée en œstrogènes par une enzyme, l'aromatase.

C'est durant la première phase du cycle (phase pré-ovulatoire) que des cellules du stroma ovarien se multiplient et s'organisent en périphérie de la granulosa, dont elles restent séparées par une lame basale, la membrane de Slavjanski, pour constituer la thèque interne (en).

Articles connexes[modifier | modifier le code]