Cellule africaine de l'Élysée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La cellule africaine de l'Élysée, également appelée selon les périodes secrétariat général à la présidence de la République pour les affaires africaines et malgaches au moment de sa création en 1960, puis cellule Afrique et conseiller Afrique, est un groupe de collaborateurs proches du Président de la République en France chargés de veiller à la sauvegarde des intérêts de la France en Afrique. (voir l'article Françafrique).

  • Sous le général de Gaulle puis Georges Pompidou, il a été dirigé par son fondateur historique, qui coordonnait l'action d'un vaste réseau d'hommes politiques, de diplomates, d'hommes d'affaire français et africains :
  • Valéry Giscard d'Estaing, remplace le secrétariat général par la cellule Afrique qui est d'abord dirigée par :
    • René Journiac : de 1974 à 1980, ancien magistrat dans les colonies, jusqu'à sa mort dans un accident d'avion.
    • Martin Kirsch : de 1980 à 1981, magistrat à la Cour des comptes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès du diplomate Fernand Wibaux, un des piliers de la Françafrique », SlateAfrique,‎ (lire en ligne)