Cellier de la maison Planche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cellier de la maison Planche
L'Argentière-la-Bessée - Maison Planche -02.JPG

Façade du cellier

Présentation
Destination initiale
Cave vinicole
Propriétaire
propriété d'une société privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hautes-Alpes
voir sur la carte des Hautes-Alpes
Red pog.svg

Le cellier de la maison Planche est un ancien chai vinicole situé à L'Argentière-la-Bessée, dans les Hautes-Alpes, en France.

Vigne et vin en haute vallée de la Durance[modifier | modifier le code]

Dans la haute vallée de la Durance, la crise du phylloxéra se déclencha en 1908. Elle mit fin à la viticulture haut-alpine. La culture de la vigne y avait été cependant importante comme en témoignent les nombreuses installations liées à son exploitation. Le cellier de la maison Planche en est un exemple unique puisqu'il a conservé en totalité tout son équipement, y compris son rare pressoir à banc qui se situe en son premier niveau (cad. E 2203)[1].

Pressoir à banc[modifier | modifier le code]

Le pressoir à banc est l'un des systèmes d'extraction des jus les plus anciens Il a été utilisé aussi bien pour obtenir de l'huile que du vin ou du cidre[2]. Il est encore nommé pressoir à Martin ou pressoir à long fût[1].

Il est constitué d'un banc qui est destiné à recevoir des scourtins emplis du fruit ou de sa pâte à presser et empilés les uns sur les autres. Quand ils atteignent la hauteur suffisante, il y est placé au sommet un placard de bois sur lequel va s'exercer la pression d'un levier[2].

Celui-ci est une longue poutre de bois qui est encochée dans un creux de la maçonnerie ou de la paroi rocheuse. La pression sur le levier est réalisée soit manuellement, soit par contre-poids, soit à l'aide d'un cabestan[2].

L'ancien cellier, incluant son pressoir de type pressoir à Martin, est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 4 février 1993[3].

Schéma du pressoir à banc ou à Martin
1 - Axe vertical / grosse poutre ou prelum
2 - Encoches de hauteurs variables permettant de faire varier le pression et la quantité de scourtins
3 - Levier permettant de manœuvrer le cabestan
4 - Encoche en queue d'aronde servant à caler les arbores (piliers de bois ancrés dans le sol rocheux ou dans un contre-poids) du cabestan.
5 - Scourtins
6 - La meule creusée de une ou plusieurs rigoles pour l'écoulement du jus de presse vers la cuve

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]