Celia Franca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Celia Franca, O.C., C.C., (née Celia Franks à Londres le et morte à Ottawa le ), est une danseuse de ballet, chorégraphe et directrice artistique canadienne d'origine britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation avec Antony Tudor et Stanislas Idzikowski, elle débute au Ballet Rambert en 1937. En 1951, sur une recommandation de Ninette de Valois, sollicitée par des amateurs de ballets classiques canadiens, elle s'établit au Canada et fonde le National Ballet of Canada à Toronto. En quelques mois, elle sélectionne vingt-neuf danseurs par des auditions dans tout le pays, et bâtit avec cette troupe un répertoire solide. Elle le dirige jusqu’en 1974. Elle revient ensuite temporairement comme directrice artistique, puis reste en tant qu'enseignante pendant quelques années. Elle déménage ensuite de Toronto à Ottawa avec son troisième mari, James Morton, clarinettiste à l'Orchestre du Centre national des Arts, enseigne et donne des conférences[1],[2].

Elle meurt le 19 février 2007, à l'âge de 85 ans, dans un hôpital d'Ottawa[2],[3].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Linde Howe-Beck, « Franca Celia », dans Philippe Le Moal (dir.), Dictionnaire de la danse, Éditions Larousse, , p. 166-167
  2. a et b (en) Sandra Martin, « National Ballet founder dies at 85 », The Globe and Mail,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Michael Crabb, « Shedding new light on Celia Franca », Toronto Star,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]