Ceinture scapulaire (anatomie humaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceinture scapulaire
Détails
Système
Squelette des membres supérieurs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Connecté avec
Comprend
Identifiants
Nom latin
Cingulum membri superioris, cingulum pectorale, cingulum membrorum superiorum, cingulum extremitatum superiorum, cingulum extremitatum thoracicarumVoir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A01.1.00.020Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
361Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
23217Voir et modifier les données sur Wikidata

La ceinture scapulaire[1] chez l'homme appelée également ceinture pectorale est formée d'un ensemble d'os qui s'articulent entre eux. Elle fait partie du squelette appendiculaire.

Elle relie les os des membres supérieurs au squelette axial[2] et, par sa mobilité, permet les mouvements des bras dans plusieurs directions.

Les os de la ceinture scapulaire[modifier | modifier le code]

Au sens strict du terme la ceinture scapulaire est constituée de quatre os : les deux scapulas et les deux clavicules[3].

Les scapulas sont situées à la partie postéro-supérieure du thorax et les clavicules sont situées en avant, au-dessus de la première côte

Dans la littérature le manubrium sternal et l'humérus y sont parfois intégré[4].

Les articulations entre os[modifier | modifier le code]

Les articulations de la ceinture scapulaire possèdent un degré de liberté qui leur permettent de bouger librement. Ceci autorise des mouvements dans plusieurs directions. À l'avant, les deux clavicules s'articulent avec le manubrium sternal. Â l'arrière, les scapulas s'articulent avec les clavicules et les humérus[2].

L'extrémité sternale est arrondie de la clavicule s'articule avec le manubrium sternal[5]. Ce couple forme, avec le premier cartilage costal, l'articulation sterno-claviculaire qui dispose de trois degrés de liberté (énarthrose). L'ensemble est solidement fixé par quatre ligaments[6].

La scapula s'articule avec la clavicule au niveau de l'acromion. Cette jonction entre ces deux os est connue sous le terme d'articulation acromio-claviculaire[5]qui dispose également de trois degrés de liberté. Cette articulation est fixée par quatre ligaments[6].

Animation - La cavité glénoïdale de la scapula de gauche représentée en rouge.

En dessous de l'acromion de la scapula se situe une cavité appelée « cavité glénoïdale » qui reçoit la tête de l'humérus. Cette jonction constituée de la cavité glénoïdale de la scapula et la tête de l'humérus se nomme articulation gléno-humérale (ou scapulo-humérale)[5].

Les ligaments des articulations[modifier | modifier le code]

La ceinture scapulaire comprend des ligaments qui permettent de relier les os entre eux au niveau des articulations qui sont au nombre de trois. Ces ligaments sont[6] :

Animation - Processus coracoïde présenté en rouge.

Les muscles de la ceinture scapulaire[modifier | modifier le code]

Les muscles de la ceinture scapulaire se divisent en groupes postérieur (dorsal) et antérieur (ventral). Cette division, elle-même, s'effectue en muscles de la ceinture scapulaire s'insérant sur l'humérus et en muscles du tronc et de la tête s'insérant sur la ceinture scapulaire[7].

Muscles de la ceinture scapulaire s'insérant sur l'humérus
Muscle Groupe Insertion Rôle principal
Supra-épineux Postérieur Tubercule majeur de l'humérus Rotation externe, abduction
Infra-épineux Postérieur Tubercule majeur de l'humérus Rotation externe
Petit rond Postérieur Tubercule majeur de l'humérus Rotation externe, adduction
Deltoïde Postérieur Tubérosité deltoïdienne de l'humérus Abduction
Subscapulaire Postérieur Tubercule mineur de l'humérus Rotation interne, abduction et adduction
Grand rond Postérieur Crête du tubercule mineur de l'humérus Rotation interne, adduction et rétroversion
Grand dorsal Postérieur Crête du tubercule mineur de l'humérus Rotation interne, adduction et rétroversion
Coraco-brachial Antérieur Face médiale et dans le prolongement de la
crête du tubercule mineur de l'humérus
Rotation interne, adduction et antéversion
Petit pectoral Antérieur Côtes 3 à 5 de la cage thoracique - Abduction et rotation vers le bas de la scapula
- Élévation des côtes 3 à 5 durant l'inspiration forcée (scapula immobilisée)
Grand pectoral Antérieur Crête du tuvercule majeur de l'humérus Rotation interne, adduction, antéversion et
abaissement de l'épaule vers l'avant
Muscles du tronc s'insérant sur la ceinture scapulaire
Muscle Groupe Insertion Rôle principal
Grand rhomboïde Postérieur Segment inférieur du bord médial de la scapula - Élévation, adduction et rotation vers le bas de la scapula
- Stabilisation de la scapula
Petit rhomboïde Postérieur Segment supérieur du bord médial de la scapula Fixation de la scapula à la paroi du tronc
Élévateur de la scapula Postérieur Angle supérieur et en partie au bord médial de la scapula Élévation et rotation vers le bas de la scapula
Dentelé antérieur Postérieur Angle supérieur, bord médial et angle inférieur de la scapula - Abduction et rotation vers le bas de la scapula
- Élévation des côtes 3 à 5 (scapula immobilisée)
Subclavier Antérieur Face inférieure de la clavicule Sécurise l'articulation sterno-claviculaire
Homo-Hyoïdien Antérieur Bord supérieur de la scapula Rôle
Muscles de la tête s'insérant sur la ceinture scapulaire
Muscle Groupe Insertion Rôle principal
Trapèze - Tiers latéral de la clavicule, sur l'acromion et l'épine scapulaire - Stabilisation de la scapula
- Élévation de la scapula (portion supérieure du trapèze
- Adduction de la scapula (portion moyenne du trapèze)
- Abaissement et rotation vers le haut de la scapula (portion inférieure du trapèze)
- Rotation vers le haut de la scapula lorsque les portions supérieure et inférieure sont contractée
Sterno-cléido-mastoïdien - Partie moyenne de la clavicule et au manubrium Rôle

Les mouvements[modifier | modifier le code]

Les muscles responsables des mouvements de la ceinture scapulaire partent du squelette axial pour s'insérer sur la scapula ou la clavicule. Ces derniers ont pour fonction principale de stabiliser la scapula afin que celle-ci serve de point d'origine stable aux muscles qui assurent les mouvements de l'humérus[8]. La combinaison des mobilités des articulations sterno-claviculaire et acromio-claviculaire permettent à la scapula de se déplacer dans de nombreuses directions[9].

Les mouvements principaux de la ceinture scapulaire sont les suivants[10],[11] :

  • Abaissement : mouvement sans rotation de la scapula vers le bas.
    • Muscles sollicités : trapèze (partie inférieure), dentelé antérieur, petit pectoral, grand pectoral, grand dorsal.
  • Élévation : mouvement sans rotation de la scapula vers le haut.
    • Muscles sollicités : élévateur de la scapula, trapèze (partie supérieure), petit rhomboïde, grand rhomboïde, dentelé antérieur.
  • Abduction ou protraction : mouvement de la scapula glissant vers l'avant, le long du thorax.
    • Muscles sollicités : dentelé antérieur.
  • Adduction ou rétraction : mouvement de la scapula qui glisse médialement en direction de la colonne vertébrale.
    • Muscles sollicités : trapèze, petit rhomboïde, grand rhomboïde.
  • Rotation vers le haut : rotation de la cavité glénoïdale de la scapula vers le haut.
    • Muscles sollicités : dentelé antérieur, trapèze (partie inférieure)
  • Rotation vers le bas : rotation de la cavité glénoïdale de la scapula vers le bas.
    • Muscles sollicités : petit pectoral, petit et grand rhomboïde, élévateur de la scapula
  • Inclinaison vers l'avant : mouvement par lequel l'angle inférieur de la scapula s'éloigne des côtes.
    • Muscles sollicités :
  • Inclinaison vers l'arrière : mouvement par lequel l'angle inférieur de la scapula se rapproche des côtes.
    • Muscles sollicités :

Galerie[modifier | modifier le code]

Vue postérieure des deux scapulas
Vue postérieure des deux scapulas.
Animation - Les deux clavicules
Animation - les deux clavicules.
Animation - Les deux humérus
Animation - Les deux humérus.
Manubrium sternal représenté en rouge
Manubrium sternal représenté en rouge.
Forme de manubrium sternal
Forme du manubrium sternal.
L'articulation sterno-claviculaire avec ses ligaments
L'articulation sterno-claviculaire avec ses ligaments.
L'articulation acromio-claviculaire avec ses ligaments
L'articulation acromio-claviculaire avec ses ligaments
L'articulation gléno-huméral avec ses ligaments à droite de l'image
L'articulation gléno-huméral avec ses ligaments à droite de l'image.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certains auteurs parlent de deux ceintures scapulaires au lieu d'une seule.
  2. a et b Gerard J. Tortora, Bryan Derrickson.Manuel d'anatomie et de physiologie humaines. Éd. De Boeck supérieur, 2017, page 157. (ISBN 9782807302976)
  3. « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur www.academie-medecine.fr (consulté le )
  4. La ceinture scapulaire [vidéo] (Anatomie 3D Lyon - Université Claude-Bernard)
  5. a b et c Gerard J. Tortora, Bryan Derrickson.Manuel d'anatomie et de physiologie humaines. Éd. De Boeck supérieur, 2017, page 158. (ISBN 9782807302976)
  6. a b et c Ulrike Bommas-Ebert, Philip Teubner, Reiner Voss. Cours d'anatomie. Éd. De Boeck Supérieur, 2008, page 135. (ISBN 9782804156879)
  7. Julie Roy, André Bussières. Compendium de l'examen physique : Une évaluation de l'état général et du système neuro-musculo-squelettique. Éd. Presses de l'Université du Québec, 2008, page 65. (ISBN 9782760519565)
  8. Gerard J. Tortora, Bryan Derrickson. Manuel d'anatomie et de physiologie humaines. Éd. De Boeck supérieur, 2017, page 228. (ISBN 9782807302976)
  9. Blandine Calais-Germain. ’’Anatomie pour le mouvement, tome 1: Introduction à l'analyse des techniques corporelles’’. Éd. Adverbum, 2005, page 114. (ISBN 978-2907653015)
  10. Michel Guay. Anatomie fonctionnelle de l'appareil locomoteur. Éd. Presses de l'Université de Montréal, 2005, page 116. (ISBN 9782760619746)
  11. Collectif. Les muscles : anatomie fonctionnelle de l'appareil locomoteur. Éd. Dr Jean-Pol Beauthier, 2013, pages 9 à 27. (ISBN 9782804163952)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]