Cefaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cefaly est un neurostimulateur externe du nerf trijumeau (e-TNS), destiné au traitement et à la prévention de la migraine et des céphalées de tension[1]. L'appareil a été élaboré en 2009 par la société Cefaly Technology située dans le parc scientifique du Sart-Tilman, près de Liège en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société CEFALY Technology est fondée en 2004[2] par le médecin liégeois Pierre Rigaux et l'ingénieur suisse Pierre-Yves Muller. Elle s'appelle alors STX-Med[3].

Le premier produit élaboré par la firme est le Safetox, appareil anti-rides lancé en 2006 et écoulé (de 2006 à 2009) à 40 000 exemplaires[3].

L'appareil Cefaly est mis au point en 2009[4]. Le traitement préventif est approuvé par la Food and Drug Administration en 2014[5]. Cette reconnaissance est une première pour un appareil de prévention de la migraine[4]. Le traitement de crise est approuvé par la Food and Drug Administration en 2017[6].

Entre 2009 et mars 2014, environ 80 000 exemplaires du Cefaly sont produits[2].

En octobre 2017, la société (qui assemble les appareils Cefaly à Bastogne), inaugurait son nouveau siège social qui se situe dans le Parc Scientifique du Sart-Tilman, près de l'Université de Liège[6].

Principes biomédicaux[modifier | modifier le code]

C’est un dispositif électronique générateur d’impulsions électriques. Ces impulsions sont destinées à déclencher des excitations, c’est-à-dire des potentiels d’action, sur les fibres nerveuses soit de la branche supérieure du nerf trijumeau (V1) via une électrode de surface supraorbitaire soit du grand nerf occipital d’Arnold (C II) via une électrode occipitale.

Neurostimulation[modifier | modifier le code]

La neurostimulation au niveau crânien est habituellement appliquée au moyen de matériel implantable semblable aux pacemakers. L’intérêt du Cefaly est de permettre une application externe ne nécessitant pas d’intervention chirurgicale contrairement aux dispositifs implantables. Cette technologie de neurostimulation crânienne externe est rendue possible grâce à la grande spécificité et précision des micro-impulsions électriques capables de déclencher l’excitation sur les fibres nerveuses (axones) cibles sans générer de douleur importante au niveau du périoste crânien.

Études cliniques[modifier | modifier le code]

Des études cliniques contrôlées randomisées et publiées en Europe et aux USA ont démontré l’efficacité et la sécurité du dispositif Cefaly dans le traitement et la prévention de la migraine avec et sans aura [7],[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17].

Il a été démontré que la stimulation de la branche supérieure du nerf trijumeau au travers de micro impulsions électriques produites par le Cefaly provoque un effet sédatif[9].

Traitement préventif :

Après 3 mois de séances quotidiennes de 20 minutes avec le programme préventif du Cefaly, 3 patients sur 4 ont observé une diminution de 50% et plus de leur fréquence de migraines[7].

La réduction de la consommation de médicaments antimigraineux pour ces patients est de l’ordre de 75%[7],[10].

Traitement aigü:

Après une heure de traitement utilisé pendant la crise, 32% des patients ont observé une disparition totale de la migraine et 68% des patients ont observé une diminution de 50% et plus de la migraine[15].

En termes de sécurité, une etude prospective sur plus de 2300 patients a démontré que seul 4,3% des patients ont observé une effet secondaire, tous bénins et totalement reversible[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cefaly, traitement et prévention de la migraine », sur www.cefaly.com (consulté le 12 février 2018)
  2. a et b Cefaly, des électrodes externes contre la migraine, futura-sciences.com, 29 mars 2014
  3. a et b L'électronique au service du corps, Bruno Boutsen, lalibre.be, 7 janvier 2009
  4. a et b La société liégeoise Cefaly Technology ouvre une filiale aux États-Unis, rtbf.be, 5 septembre 2014
  5. « Des électrons pour apaiser les maux de tête », L'Echo,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Le marché américain de la migraine s’ouvre à Cefaly », Le Soir Plus,‎ (lire en ligne)
  7. a, b et c (en) Schoenen J, Vandersmissen B, Jeangette S, Herroelen L, Vandenheede M, Gérard P, and Magis D, « Migraine prevention with a supraorbital transcutaneous stimulator: A randomized controlled trial » Neurology 2013; 80(8):697-704. PMID 23390177
  8. a et b (en) Magis D, Sava S, D Elia TS, Baschi R, Schoenen J. « Safety and patients’ satisfaction of transcutaneous Supraorbital NeuroStimulation (tSNS) with the Cefaly® device in headache treatment: a survey of 2,313 headache sufferers in the general population. »] J Headache Pain 2013 Dec 1;14(1):95. PMID 24289825
  9. a et b (en) Piquet M., Balestra C., Sava S.L. et Schoenen J., « Supraorbital transcutaneous neurostimulation has sedative effects in healthy subjects », BMC neurology, vol. 11(1),‎ , p. 135 (lire en ligne)
  10. a et b (en) Russo A., Tessitore A., Conte F., Marcuccio L, Giordano A. et Tedeschi G., « Transcutaneous supraorbital neurostimulation in “de novo” patients with migraine without aura: the first Italian experience. », The journal of headache and pain, vol. 16(1),‎ , p. 69 (lire en ligne)
  11. (en) Magis D., D'Ostilio K., Thibaut A., De Pasqua V., Gerard P, Hustinx R., Laureys S. et Schoenen J., « Cerebral metabolism before and after external trigeminal nerve stimulation in episodic migraine », Cephalalgia,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Vikelis M., Dermitzakis E.V., Spingos K.C., Vasiliadis G.G., Vlachos G.S. et Kararizou E., « Clinical experience with transcutaneous supraorbital nerve stimulation in patients with refractory migraine or with migraine and intolerance to topiramate: a prospective exploratory clinical study », BMC Neurology, vol. 17(1),‎ , p. 97 (lire en ligne)
  13. (en) Di Fiore P., Bussone G., Galli A., Didier H., Peccarisi C., D'Amico D. et Frediani F., « Transcutaneous supraorbital neurostimulation for the prevention of chronic migraine: a prospective, open-label preliminary trial », Neurological Sciences, vol. 38(1),‎ , p. 201-206 (lire en ligne)
  14. (en) Chou D.E., Gross G.J., Casadei C.H. et Yugrakh M.S., « External Trigeminal Nerve Stimulation for the Acute Treatment of Migraine: Open-Label Trial on Safety and Efficacy », Neuromodulation: Technology at the Neural Interface,‎
  15. a et b (en) Chou D.E., Kuruvilla D., Wine-Garner D. et Rowe V., « ACME Study », ClinicalTrials.gov Identifier: NCT02590939,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Russo A., Tessitore A., Esposito F., Di Nardo F., Silvestro M., Trojsi F., De Micco R., Marcuccio L., Schoenen J. et Tedeschi G., « Functional Changes of the Perigenual Part of the Anterior Cingulate Cortex after External Trigeminal Neurostimulation in Migraine Patients », Frontiers in Neurology,‎ (lire en ligne)
  17. (en) Penning S. et Schoenen J., « A survey on migraine attack treatment with the CEFALY® device in regular users », Acta Neurologica Belgica, vol. 117(2),‎ , p. 547-549 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]