Ce qu'il reste de nous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce qu’il reste de nous est un film documentaire québécois sur les réactions de Tibétains à un message filmé du 14e Dalaï Lama qui n'a pu revenir au Tibet depuis 1959. Ce documentaire à été réalisé par Hugo Latulippe et François Prévost, sorti en 2004. Traduit en anglais et tibétain.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Déjouant la douane et la sécurité chinoise, une jeune femme québécoise, originaire du Tibet par son père, se rend dans son pays d’origine avec les deux réalisateurs. Porteuse d’un message d’encouragement filmé du 14e Dalaï Lama à son peuple, ils rencontrent en secret des Tibétains qui visionnent le message[1]. Au fil de leurs rencontres de personnes issus de différents milieux et dans de multiples situations, se brosse un portrait de cette population.

Contexte du tournage[modifier | modifier le code]

Ce documentaire produit sur une période de tournage de huit ans entre 1996 et 2004, a été réalisé secrètement, à l’insu des autorités chinoises, à l'aide de petites caméras numériques[2]. Lors des projections, on vérifie que les spectateurs n’ont pas de caméra ou appareil photo de façon que les participants au film ne risquent pas d’être identifiés par les autorités chinoises. Les deux réalisateurs sont deux anciens concurrents de la course destination monde[3].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Ce documentaire a reçu plusieurs récompenses au Canada et aux États-Unis[2].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Claude B. Levenson,considère que les auteurs posent la « question de l'indifférence devant l'injustice » subie par les Tibétains[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]