Cautès et Cautopatès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cautes et Cautopates
Image dans Infobox.
Biographie
Surnom
dadophores
Autres informations
Religion
Vénéré par
adeptes du culte de Mithra

Cautès et Cautopatès sont deux personnages récurrents du culte de Mithra. Ils sont représentés en porteurs de torches ou dadophores et sont notamment présents durant la naissance de Mithra, mais aussi la tauroctonie et le banquet de Mithra et Sol, soit les représentations majeures de ce culte. Cautès porte sa torche orientée vers le haut, Cautopatès vers le bas.

Représentations[modifier | modifier le code]

Cautès et Cautopatès sont majoritairement représentés en tant que porteurs de torche, aussi appelés dadophores[1]. Cautès porte une torche allumée pointée vers le haut, tandis que Cautopatès la porte pointée vers le bas[2]. Sur certaines représentations, ils sont associés aux bergers et sont représentés avec des crosses pastorales. Sur d'autres, ils sont représentés accompagnés des symboles célestes pour Cautès : l'aigle, le foudre et la sphère au ruban et l'océan, divinité du monde aquatique et souterrain pour Cautopatès.

Groupe statuaire provenant du mithraeum de Sidon, représentant Mithra sacrifiant le taureau (au centre), flanqué de Cautopates (gauche) et Cautes (droite).

Tous deux sont représentés plus petits que Mithra et portent des vêtements de style perse, notamment un bonnet phrygien. Cautopatès est le plus souvent représenté sur la gauche et Cautès sur la droite. Ils sont présents durant les différentes scènes du mythe de Mithra. On les retrouve ainsi suivant les représentations, lors de sa naissance par pétrogenèse, puis dans les scènes où Mithra sacrifie le taureau, la tauroctonie et enfin dans la scène de banquet entourant Sol et Mithra.

Ils ont été trouvés dans certains mithréums autour de l'entrée du speleum (salle de dévotion voutée), par exemple au mithréum des Bolards[3], pour accueillir les adeptes et/ou au fond de cette salle sur la représentation de la tauroctonie[1].Cette dernière représentation est la plus courante.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Dans l'iconographie mithraïque, Mithra représenterait soit le soleil, soit un ami proche du dieu solaire Hélios ou Sol Invictus. Cautès et Cautopatès sont souvent interprétés comme des symboles lumineux, l'un pour le soleil levant, l'autre pour le soleil couchant[2],[1]. Cautopatès pourrait également représenter la mort et Cautès une nouvelle vie[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Margaux Bekas, Pascal Capus, Mathieu Scapin, Le Mystère de Mithra, Toulouse, Musée Saint-Raymond, , 80 p. (ISBN 978-2-909454-49-8)
  2. a b et c (en) Manfred Clauss, The Roman cult of Mithras, Edinburgh University Press, , p. 95-97
  3. Laurent Bricault, Richard Veymiers, Nicolas Amoroso, Le mystère Mithra, Belgique, Musée Royal de Mariemont, , 573 p. (ISBN 978-2-930-46985-0)