Causalité (sciences sociales)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Causalité.
image illustrant les sciences humaines et sociales
Cet article est une ébauche concernant les sciences humaines et sociales.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En sciences sociales, la causalité est la recherche des facteurs ayant amené tel ou tel phénomène social. Outre les grandes théories proposant des analyses à une large gamme d'événements, des démarches sociologiques explicatives diverses existent[1].

Quelques théories[modifier | modifier le code]

Le matérialisme historique propose une interprétation de l'ensemble de l'histoire humaine à partir de l'économie et de conflits de classes sociales[1].

Pierre Bourdieu a proposé la théorie de l'habitus pour unifier le déterminisme social de l'individu et son libre arbitre[1].

La théorie de la structuration d'Anthony Giddens propose une unification du structuralisme et des théories de l'acteur pour penser la vie en société[1].

Talcott Parsons a proposé une théorie générale des systèmes sociaux[1].

Quelques démarches de sociologues[modifier | modifier le code]

La démarche causale : elle vise a isoler les facteurs liés à un phénomène donné. En exemple on peut citer les recherches d'Émile Durkheim sur le suicide[1].

La démarche compréhensive : il s'agit d'expliquer un phénomène à partir des intentions et des mobiles des acteurs impliqués. Un exemple est l'étude de Max Weber sur le lien entre le capitalisme et le protestantisme : il montre comment les valeurs du calvinisme ont favorisé l'économie libérale[1].

La démarche fonctionnaliste : elle consiste à trouver la fonction qu'assure un phénomène au sein d'un système donné, chaque phénomène pouvant ainsi s'expliquer comme la réponse à un besoin au sein du système. Un exemple est l'étude des rites religieux comme intégrateurs sociaux par Bronislaw Malinowski[1].

La démarche structuraliste : elle cherche à exhiber les structures ou formes qui donnent à un phénomène sa configuration, c'est une sorte de recherche de la grammaire sociale. Un exemple étant les recherches faites par l'école de Chicago pour expliquer les morphologies des villes américaines[1].

La démarche dialectique : elle cherche à expliquer un phénomène comme résultant d'une dynamique de forces sociales contradictoires. Un exemple est le travail de Norbert Elias sur l'émergence de l’État central à la Renaissance[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Dortier 1998, pages 270 à 276.

Bibliographie[modifier | modifier le code]