Cauroy-lès-Hermonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cauroy-lès-Hermonville
Cauroy-lès-Hermonville
La mairie de Cauroy-lès-Hermonville.
Image illustrative de l’article Cauroy-lès-Hermonville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Intercommunalité Communauté urbaine du Grand Reims
Maire
Mandat
Guy Lecomte
2020-2026
Code postal 51220
Code commune 51102
Démographie
Gentilé Colridien
Population
municipale
479 hab. (2018 en diminution de 4,58 % par rapport à 2013)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 58″ nord, 3° 55′ 32″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 218 m
Superficie 10,27 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Reims
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bourgogne-Fresne
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Cauroy-lès-Hermonville
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Cauroy-lès-Hermonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cauroy-lès-Hermonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cauroy-lès-Hermonville

Cauroy-lès-Hermonville [kɔʁwa lez‿ɛʁmɔ̃vilə] est une commune française, appartenant à la communauté de communes du Nord Champenois, située dans le département de la Marne en région Grand Est. Elle est traversée par la route touristique du Champagne et fait partie du Massif de Saint Thierry.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Cauroy-lès-Hermonville est situé au sud du territoire communal, dans le nord-ouest de la Marne. Il est surplombé par des vignes du vignoble de Champagne. La commune est arrosée par plusieurs cours d'eau. Au nord-est s'écoule la Loivre, parallèlement au canal de l'Aisne à la Marne. C'est dans le lit de cette rivière que se trouve le point le moins élevé de Cauroy-lès-Hermonville, à 62 m d'altitude, au lieu-dit le Godat. Au sud du village passe le ruisseau de Rabassa, affluent de la Loivre. Il sert de frontière avec la commune d'Hermonville. En allant vers l'ouest l'altitude est plus élevée : elle s'approche des 190 m au « Mont Chatté » et atteint 218 m au lieu-dit la Montagne[1], près de l'ancienne Ferme de Bellevue[2]. Cette partie du territoire est boisée[1].

Cauroy-lès-Hermonville est traversé par la route départementale 530 (RD530) entre Cormicy (au nord) et Hermonville (au sud). La RD530E relie le village à la route départementale 944 (ancienne RN44). L'est de la commune est desservi par l'autoroute A26 (« l'autoroute des Anglais »). Les aires de repos de Cauroy et de Loivre se trouvent sur le territoire communal[1].

Communes limitrophes de Cauroy-lès-Hermonville
Cormicy Berméricourt
Cauroy-lès-Hermonville
Bouvancourt Hermonville Loivre

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Cauroy-lès-Hermonville est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Reims, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 295 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,3 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (73,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (70,6 %), forêts (24 %), cultures permanentes (2,7 %), zones urbanisées (2,4 %), zones humides intérieures (0,2 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le 1er octobre 1920.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Lors de sa création, la commune de Cauroy intègre le canton de Cormicy. En 1801, elle rejoint le canton de Bourgogne dans l'arrondissement de Reims[10].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la Communauté de communes de la Petite Montagne, puis de la communauté de communes du Nord Champenois, est aujourd'hui une commune membre du Grand Reims. Elle fait partie du pôle Nord Champenois du Grand Reims, comprenant par exemple les communes de Cormicy, Hermonville, Courcy, etc.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1793 Louis Charles Passelet    
1794 1795 Pierre Joseph Chopiton    
1796 1797 Nicolas Culloteau    
1797 1799 Jean Baptiste Malot    
1799 1800 Thimotée Etienne Chasse    
1800 1800 Jean Baptiste Malot    
1800 1807 Pierre Joseph Lapy    
1808 1814 Malot    
1814 1826 Malot    
1827 1831 Jean Baptiste Malot Lapy    
1831 1837 Jean Baptiste Malot Grassiere    
1837 1841 Thomas « Dominique » Bracquemart    
1842 1842 Jean Baptiste Martinet   Maire par intérim
1843 mai 1860 Jean Nicolas Vuiart    
mai 1860 mai 1877 Jean Baptiste Malot Loillier    
mai 1877 mai 1886 Jean Remy Gouverneur    
mai 1886 mai 1894 Jules Malot    
mai 1894 mai 1900 Jean-Louis Poncelet    
mai 1900 mai 1906 Jules Malot    
mai 1906 mai 1912 Léoni Laurent    
mai 1912 août 1921 Georges Delagarde    
août 1921 mars 1943 Louis Poncelet    
septembre 1943 novembre 1944 Louis Butelle   Maire par intérim
novembre 1944 mai 1945 André Maltot   Faisant fonction
mai 1945 mars 1959 Joseph Vernet    
mars 1959 mars 1965 Louis Butelle    
mars 1965 mars 1971 Robert Desuage    
mars 1971 mars 2001 Maurice Mouny    
mars 2001 En cours
(au 28 avril 2020)
Guy Lecomte[11]   Président de la CC de la Petite Montagne ( ? → 2016)
Réélu pour le mandat 2020-2026[12]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont les Colridiens et les Colridiennes[2].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[14].

En 2018, la commune comptait 479 habitants[Note 3], en diminution de 4,58 % par rapport à 2013 (Marne : −0,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492473510526509485500516502
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
488416466407387340351330353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
327307304288247250233239261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
211240224296327372450462473
2013 2018 - - - - - - -
502479-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

  • Cauroy-lès-Hermonville est aussi un lieu propice à la Ride. Effectivement Cauroy dispose d'un petit terrain de Bmx surnommé Angela, mais bientôt un vrai terrain va être construit[réf. nécessaire].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Carte IGN de Cauroy-lès-Hermonville » sur Géoportail (consulté le 1er mai 2013)..
  2. a et b « Informations générales et galeries photos », sur site de la commune de Cauroy-lès-Hermonville (consulté le 1er mai 2013).
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 18 mai 2021)
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 18 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice de la commune de Cauroy-lès-Hermonville », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er mai 2013).
  11. [xls]« Liste des maires de la Marne au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008) et [PDF]« Liste des maires de la Marne en avril 2014 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 12 juin 2014).
  12. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 28 avril 2020).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  17. Publication au Journal officiel le 18 avril 1914. Notice no PA00078606, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 1er mai 2013.
  18. a et b « Un peu d'histoire », sur site de la commune de Cauroy-lès-Hermonville (consulté le 1er mai 2013).
  19. Alexandre Niess, Enquête thématique départementale sur les monuments aux morts de la guerre 1914-1918. Notice no IA51000537, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 1er mai 2013.