Catholicisme en Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Inde image illustrant le catholicisme
Cet article est une ébauche concernant l’Inde et le catholicisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les provinces et diocèses de rite latin de l'Église catholique en Inde.

Le catholicisme professé par l'Église - qui est placée sous la direction spirituelle du pape en ligne apostolique - oblige à une dimension universelle (signification du mot catholique en grec) et donc à l'évangélisation. C'est pourquoi elle représente plus de dix-sept millions de fidèles en Inde, soit moins de 2 % de la population, et est la plus grande dénomination chrétienne du pays[1]. Des missionnaires et des religieux catholiques y œuvrent depuis le XVIe siècle. La conférence épiscopale de l'Inde a été fondée en 1944[2].

Les catholiques indiens pratiquent selon trois rites : le rite latin, majoritaire, le rite syro-malabare et le rite syro-malankare[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chrétiens de saint Thomas.

Selon la tradition, le christianisme a été introduit en Inde par l'apôtre Thomas en 52 après Jésus-Christ[4].

Les premiers missionnaires catholiques sont attestés au XIIIe siècle. Le franciscain Jean de Montecorvino arrive dans le sud de l'Inde en 1291. Il y prêche quelques mois et administre le baptême à quelques personnes[5]. Un dominicain français, Jourdain de Séverac, débarque en 1321/1322, à peu près à la même époque qu'Odoric de Pordenone.

Diocèses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Factfile: Roman Catholics around the world, BBC News, 1er avril 2005.
  2. (en) Church in India (C. B. C. I.), Origin and Aims
  3. Esprit & Vie, Inde.
  4. (en) Mar Thoma: The Apostolic Foundation of the Assyrian Church and the Christians of St. Thomas in India, Stephen Andrew Missick.
  5. Le christianisme en Chine, du Moyen Âge à l'époque moderne, « Le franciscain Montecorvino et l'archevêché de Khanbaliq », Jean-Pierre Duteil.