Catherine Troendlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Troendlé
Fonctions
Sénatrice du Haut-Rhin
En fonction depuis le
Élection 26 septembre 2004
Réélection 28 septembre 2014
Maire de Ranspach-le-Bas
En fonction depuis le
Conseillère régionale d'Alsace
Successeur Jean-Paul Omeyer (UMP)
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Mulhouse (Haut-Rhin)
Parti politique UMP, Les Républicains

Catherine Troendlé est une personnalité politique française, parlementaire membre du groupe UMP puis Les Républicains, née le 20 février 1961 à Mulhouse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été attachée parlementaire du député du Haut-Rhin Jean Ueberschlag ; elle a été élue sénateur du Haut-Rhin le 26 septembre 2004. De septembre 2008 à septembre 2011, elle a été vice-présidente de la commission des lois du Sénat. Elle a été réélue à ce poste en octobre 2014, poste qu'elle occupe toujours actuellement. De septembre 2011 à septembre 2014, elle était vice-présidente déléguée du groupe UMP au Sénat, aux côtés du président de groupe, Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille.

Le 5 juin 2015, Nicolas Sarkozy, président des Républicains, la nomme déléguée nationale des Républicains chargée de la famille[1]. De décembre 2014 à juin 2015, elle était secrétaire nationale des Républicains chargée de l'éducation.

Mandats[modifier | modifier le code]

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

  • Présidente départementale de la fédération UMP puis Les Républicains du Haut-Rhin depuis 2007
  • Membre du bureau politique de l'UMP puis des Républicains depuis 2009
  • Membre de la commission nationale d'investiture de l'UMP puis des Républicains depuis 2009
  • Déléguée nationale des Républicains chargée de la famille depuis 2015
Anciennes fonctions
  • Secrétaire nationale thématique de l'UMP chargée des relations avec les associations à partir de 2008
  • Secrétaire nationale des Républicains chargée de l'éducation entre 2014 et 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nominations », u-m-p.org, 9 décembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]