Catherine Troallic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Troallic
Fonctions
Députée de la 8e circonscription de la Seine-Maritime

(5 ans)
Élection
Législature XIVe
Prédécesseur Jean-Paul Lecoq
Successeur Jean-Paul Lecoq
Conseillère régionale de Haute-Normandie

(5 ans, 8 mois et 25 jours)
Conseillère municipale du Havre

(4 ans, 3 mois et 17 jours)
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Sainte-Adresse (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômée de Université de Rouen
Profession Fonctionnaire territoriale

Catherine Troallic est une femme politique française, née le à Sainte-Adresse (Seine-Maritime). Membre du Parti Socialiste, elle est députée de la 8e circonscription de la Seine-Maritime[1] lors de la XIVe législature (2012-2017). Elle a également été conseillère régionale de Haute-Normandie (2010-2015).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a grandi à Fontaine-la-mallet, commune de l'agglomération havraise. Par la suite, elle a effectué des études d'Histoire à l'université de Rouen, et a décroché une maîtrise en Histoire moderne.

Adhérente au Parti socialiste en 2001, Catherine Troallic exerce le métier de fonctionnaire territoriale au Havre depuis 2005. Lors des élections législatives de 2007, elle est la suppléante de Aquilino Morelle dans la 6e circonscription de la Seine-Maritime, ce dernier n'est pas élu[2].

En 2008, elle se présente aux élections cantonales sur le canton 2 du Havre (quartiers sud, Danton-Douanes-Gares) et se désiste au profit du candidat PC, Jean-Louis Jegaden. La même année, elle est candidate sur la liste municipale socialiste et devient conseillère municipale d'opposition du Havre.

Pour l'élection régionale de 2010 en Haute-Normandie, Catherine Troallic se présente sur la liste du président sortant Alain Le Vern. Elle est élue dans le département de la Seine-Maritime[2].

En décembre 2011, elle est choisie par les militants socialistes pour être candidate à l'élection législative françaises de 2012, dans la 8e circonscription de la Seine-Maritime[3]. À l'issue du 1er tour, avec plus de 51 % d'abstention, elle arrive en tête des suffrages en devançant de 83 voix, le député sortant du PCF, Jean-Paul Lecoq. Ce dernier effectue un désistement républicain comme Matthieu Brasse, suppléant de Catherine Troallic, l'avait fait au profit de Michel Barrier lors des cantonales, Catherine Troallic est donc la seule candidate présente au 2d tour[4],[5].

En 2017, elle est candidate à sa réélection dans la 8e circonscription de Seine-Maritime. Elle est éliminée dès le premier tour, terminant 6e avec seulement 6,08 % des suffrages. Elle est devancée par Jean-Paul Lecoq du Parti communiste, Béatrice Delamotte de En marche !, Damien Lenoir du FN, Sébastien Tasserie des Républicains et François Panchout de La France insoumise.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Ancien mandat politique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]