Catherine Nay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Nay
Image illustrative de l’article Catherine Nay
Catherine Nay à la librairie Mollat en 2019.

Surnom « Queen Cat »
Nom de naissance Catherine Alix Françoise Nay
Naissance (79 ans)
Tours, Indre-et-Loire
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste
Spécialité Politique
Autres activités Écrivain
Chroniqueuse
Années d'activité Depuis 1968
Récompenses Prix Aujourd'hui (1984)
Prix spécial du jury du livre politique (2020)
Distinctions honorifiques Officier de l'ordre national du Mérite
Médias actuels
Pays Drapeau de la France France
Média Presse écrite
Radio
Télévision
Historique
Presse écrite L'Express
Le Journal du dimanche
Jours de France
Valeurs actuelles
Radio Europe 1

Catherine Nay, née le à Tours, est une journaliste et chroniqueuse politique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études primaires et secondaires à Périgueux, Catherine Nay entame des études de droit sans finir sa licence, pour épouser la carrière de journaliste. Elle est engagée en 1968, à 25 ans, au service politique de L'Express de Jean-Jacques Servan-Schreiber, chargée de la droite[1]. Catherine Nay effectue ensuite l'essentiel de sa carrière à Europe 1 à partir de 1975[2].

En 2005, elle devient conseillère auprès du président d'Europe 1 Jean-Pierre Elkabbach. En 2008 et 2009, elle intervient parfois le vendredi dans Le Grand Journal de Canal+ en donnant son avis sur l'actualité politique, en compagnie d'Alain Duhamel, Philippe Val et Jean-Michel Aphatie.

En 2007, la journaliste intervient régulièrement dans l'émission Europe Soir : le 18/20, animée par Julian Bugier tout en participant à la chronique Le débat des grandes voix d'Europe 1[3]. À la rentrée 2011, elle fait partie de l'émission Il n'y en a pas deux comme Elle présentée par Marion Ruggieri sur la même station[4]. En avril 2012, elle fait partie du jury de l'émission Qui veut devenir président ? sur France 4[5].

À la rentrée 2019, elle co-anime Mediapolis avec Olivier Duhamel. La diffusion de l'émission s'arrête en janvier 2021 quand ce dernier se trouve visé par la révélation d'une affaire d'inceste le concernant[6].

Le 9 janvier 2021, Europe 1 relance Les grandes voix d'Europe 1 à laquelle elle participe avec Michèle Cotta, Charles Villeneuve et Gérard Carreyrou. L'émission est animée par le journaliste Sébastien Guyot.[7]

Elle est fréquemment invitée dans l'émission C dans l'air sur France 5 pour aborder l'actualité politique française.

À l'occasion des commémorations des événements de mai 1958 et de mai 1968, Catherine Nay signe son premier documentaire, intitulé De Gaulle et Pompidou, jusqu'à la rupture, diffusé fin mai 2018 sur France 3 en première partie de soirée.

Elle intègre la rédaction du Journal du dimanche en pour y écrire une chronique hebdomadaire en guise de portrait tout au long de la campagne présidentielle.

Chroniqueuse[modifier | modifier le code]

En 1980, son premier livre paraît. La Double Méprise est un essai consacré aux relations difficiles qu'entretenait le président de la République en exercice, Valéry Giscard d'Estaing, avec son ancien Premier ministre, Jacques Chirac. L'ouvrage sort quelques mois avant l'élection présidentielle qui voit s'opposer les deux hommes.

Le deuxième ouvrage que signe Catherine Nay est une biographie consacrée à François Mitterrand, alors chef de l'État, en 1984. Le livre, intitulé Le Noir et le Rouge, reçoit un accueil critique et public favorable, ce qui lui vaut de recevoir le prix Aujourd'hui, l'année de sa parution.

Elle est l'autrice de deux ouvrages à propos de Nicolas Sarkozy, successivement parus peu avant les campagnes présidentielles de 2007 et de 2012 : le premier, Un pouvoir nommé désir, est une biographie de celui qui est alors ministre de l'Intérieur et candidat à la présidence de la République tandis que le second, L'Impétueux, est une chronique de son quinquennat présidentiel.

Le premier tome de ses mémoires, intitulé Souvenirs, souvenirs…, paraît en (Robert Laffont) et figure pendant plusieurs semaines dans la liste des best-sellers en France[8], comme du reste le deuxième tome, intitulé Tu le sais bien, le temps passe (Bouquins, 2021)[9],[10].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

À partir de 1968, Catherine Nay entretient une relation avec Albin Chalandon, ancien dirigeant d'Elf Aquitaine et homme politique, qui avait été député et ministre[11], dont elle a fait la connaissance quelques mois plus tôt aux assises politiques de l'UNR à Lille[12]. Vivant avec lui depuis 1970, elle l'épouse en 2016, après la mort de sa première femme, la princesse Salomé Murat — dont Albin Chalandon n'avait jamais divorcé.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Biographies[modifier | modifier le code]

Chroniques[modifier | modifier le code]

Mémoires[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • De Gaulle et Pompidou, jusqu'à la rupture, documentaire d'Antoine Coursat et de Catherine Nay, 100 min, diffusé le sur France 3

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Buxton et Francis James (dir.), Vulgarisateurs, essayistes, animateurs : Interventions et engagements médiatiques en France depuis les années 1980, L'Harmattan, 2009, p. 44-45.
  2. (fr) « Catherine Nay », sur Libération.fr, .
  3. « Le débat des grandes voix par Julian Bugier - Replay », sur Europe 1 (consulté le )
  4. Page de l'émission sur Europe 1.fr.
  5. (fr) Kevin Boucher, « "Qui veut devenir président ?" sur France 4, à la recherche des futurs talents de la politique », sur PureMédias, .
  6. « Accusé d'inceste, Olivier Duhamel quitte la présentation de "Mediapolis" sur Europe 1 », sur ozap.com (consulté le )
  7. « Affaire Olivier Duhamel : "Mediapolis" s'arrête sur Europe 1 », sur ozap.com (consulté le )
  8. « Sylvain Tesson, Amélie Nothomb, Karine Tuil : les stars de l'édition réunies par l'Express », sur LExpress.fr, (consulté le )
  9. « Critique de livre: "Souvenir, souvenirs...", de Catherine Nay », sur LExpress.fr, (consulté le )
  10. « Le nouveau livre de Catherine Nay est un succès de librairie », sur Lettreaudiovisuel.com, (consulté le )
  11. Sophie Coignard et Alexandre Wickham, L'Omertà française, 1999, p. 54.
  12. Christophe Deloire, Christophe Dubois, Sexus Politicus, Paris, Albin Michel, , 390 p. (ISBN 2-226-17255-6), p. 37.
  13. Décret du 14 novembre 2006 portant promotion et nomination, JORF n°264 du 15 novembre 2006, page 17122.

Liens externes[modifier | modifier le code]