Catherine Maunoury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Maunoury
Catherine Maunoury.jpg

Catherine Maunoury devant son Extra 300LP à Auch en 2011.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
ElbeufVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Catherine Maunoury, née Catherine Droneau le à Elbeuf [1],[2],[3],[4], est une championne française de voltige aérienne et l'actuelle présidente de l'Aéro-Club de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pionnière en voltige féminine en France[modifier | modifier le code]

Catherine Maunoury connaît ses premières heures de vol en 1962 lorsque son père l'emmène voler[E 1]. En 1969, à bord d'un Jodel D112, son instructeur prend la responsabilité de la faire voler seule alors qu'elle n'a pas plus de cinq heures de vol[E 1]. Au terme de cette expérience, elle réussit son examen[E 1]. Elle obtient son brevet de pilote en 1971[E 2] et devient la plus jeune pilote de France. Elle est aussi titulaire d'une maîtrise de philosophie[E 2].

Devenue pilote, Catherine Maunoury s'oriente vers la voltige aérienne que pratiquait son père et son instructeur[E 3]. Sous la direction de Gérard Bessière, son entraîneur, elle remporte dix titres de championne de France et deux de championne du monde[E 4],[5]. Ces deux victoires interviennent à douze ans d'écart, alors que les avions ont évolué[E 4]. « Il devenait possible d'enchaîner de plus en plus rapidement des figures de plus en plus compliquées[E 4]. Résultat : quand j'ai le championnat du monde de 2000, à Muret, je ne me suis pas contentée de réitérer ma performance de 1988 à bord d'un prototype[E 4]. J'ai gagné ce second titre mondial avec un CAP 232, dans une discipline profondément renouvelée »[E 4].

Reconversion comme instructrice, dirigeante et candidate politique[modifier | modifier le code]

Elle se retire de la compétition pour se consacrer au meeting aérien et est instructrice de voltige de haut niveau. Elle est membre du conseil de l'Aéro-Club de France et de l'Académie de l'air et de l'espace. Son époux, Dominique Maunoury, architecte, peintre officiel de l'air et de l'espace, mort en 2001[6], était également pilote de voltige.

Le , elle devient directrice du musée de l'Air et de l'Espace[E 4], elle est la première femme à occuper cette fonction[7]. Elle continue aussi d'instruire et de voler dans son Extra 300 LP[E 4].

En 2011, elle est la marraine du raid Latécoère.

Alors qu'en 2008, elle figure sur la liste Chartres Votre Ville 2008 de Jean-Pierre Gorges, maire sortant UMP[8], elle mène en 2014 la liste Réunir Chartres soutenue par le PS, EELV et le MoDem, liste qui est battue au premier tour des municipales avec 31,47 %.

Le , Catherine Maunoury est élue à la présidence du Conseil d'administration de L'Aéro-Club de France[9]. Le , elle quitte la direction du musée de l'Air et de l'Espace après son second mandat et devient ambassadrice du musée[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Championnat du monde de voltige aérienne[modifier | modifier le code]

Individuel
    • Championne en 1988 et 2000.
    • 3e en 1984, 1986 et 1994.
Par équipe
    • Championne en 1994.
    • Vice-championne en 2000.
    • 3e en 1982, 1984 et 1986.

Championnat d'Europe de voltige aérienne[modifier | modifier le code]

  • 1re en libre intégral en 1995.

Championnat de France de voltige aérienne[modifier | modifier le code]

  • Championne en 1980, 1983, 1985, 1988, 1994, 1996, 1997, 1998, 1999.

Performance de voltige par année[modifier | modifier le code]

Performance par année de Cathérine Maunoury[E 2],[11]
Année Championnat de France Championnat d'Europe Championnat du monde
Individuel Par équipe
1980 1re (1) - 3e
1981 -
1982 - 7e 3e
1983 1er (?) 4e -
1984 - 3e 3e
1985 1er (?) -
1986 - 3e 3e
1987 3e -
1988 1er (?) - 1re
1989 -
1990 -
1991 -
1992 -
1993 -
1994 1er (6) - 3e 1re
1995 1re en libre intégral -
1996 1er (7) - 4e
1997 1er (8) -
1998 1er (9) -
1999 1er (10) 2e -
2000 - 1re 2e

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1989, elle avait reçu le prix Icare décerné par l'AJPAE, étant la seconde femme après Jacqueline Auriol à recevoir ce prix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • Les exploits des sportifs d'Eure-et-Loir : 1965-2015

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Femme aux commandes », sur Libération.fr (consulté le 1er avril 2016)
  2. « Catherine Maunoury, figure libre • Les questionnaires de Socrate, Théologie, Métaphysique • Philosophie magazine », sur www.philomag.com (consulté le 1er avril 2016)
  3. « http://www.academie-air-espace.com/mship/newdetail.php?varMbre=868 », sur www.academie-air-espace.com (consulté le 1er avril 2016)
  4. « Licence de pilote de Catherine Maunoury »
  5. (en) « Chronology of FAI World (Powered) Aerobatic Championships », sur events.fai.org (consulté le 24 mars 2008)
  6. « Catherine Maunoury, une voltigeuse énergique »
  7. Catherine Maunoury prend la direction du musée de l'Air et de l'Espace de Paris-Le Bourget
  8. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales 2008 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__municipales_2008 (consulté le 1er avril 2016)
  9. « Catherine Maunoury, nouvelle Présidente de l’Aéro-Club de France », sur www.aerobuzz.fr (consulté le 1er avril 2016)
  10. « Compte Twitter de Catherine Maunoury »
  11. « Palmarès sportif », sur catherine-maunoury.fr (consulté le 6 octobre 2016)
  12. Décret du 14 novembre 2013 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  13. Catherine Maunoury décorée commandeur de l'ordre national du Mérite
  14. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres septembre 2016 - Ministère de la Culture et de la Communication », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le 21 décembre 2016)
  15. Aéro Club de France: Les High Flyers - consulté le 24-03-2008
  16. « Compte Twitter de l'Aéro-Club de France » (consulté le 24 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Svetlana Kapanina, six fois championne féminine du monde de voltige aérienne et destinataire de la médaille du Centenaire du FAI.

Liens externes[modifier | modifier le code]