Catherine Lalonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lalonde.
Catherine Lalonde
Catherine Lalonde.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Gabriel Lalonde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Catherine Lalonde est une poète et journaliste québécoise née à Montréal, au Québec, en 1974. Elle est la fille de Gabriel Lalonde, poète, peintre et ancien maire de la ville de Sainte-Brigitte-de-Laval.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 16 ans, elle publie son premier recueil de poèmes Jeux de brume, qui est publié en édition limitée à 76 exemplaires dont 6 sont publiés hors commerce et signée par l'autrice[1]. Par la suite elle fait des études en théâtre et en danse contemporaine.

Elle travaille dans les médias et les communications et écrit pour Le Devoir, Le Libraire, Livre d'Ici et Entre les lignes.

En 2009, elle présente Musica nocturna/La nuit sera courte, dans le cadre du Festival international de littérature (FIL)[2]. Ce spectacle se veut un mélange de danse et de poésie. Toujours en 2009, elle remporte le Prix Émile-Nelligan, assorti d'une bourse de 7500$, pour son recueil de poésie Corps étranger[3].

En 2017, elle publie un roman, La Dévoration des fées, aux éditions Le Quartanier. En 2018 ce roman est finaliste du Grand Prix du livre de Montréal[4] et remporte le Prix Alain-Grandbois remis par l’Académie des lettres du Québec[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Jeux de brume - vertiges, encres de Gilline Trãn, Québec : Éditions du Loup de gouttière, 1991, 91 p. :ill. ; 23 cm., (ISBN 2921310031) (br.)
  • Cassandre - poème, Montréal : Québec Amérique, 2005, 87 p. ; 22 cm, (ISBN 2-7644-0389-5) (br)
  • Corps étranger ; préface de Nancy Houston, Montréal : Québec Amérique, 2008, (ISBN 978-2-7644-0615-1)
  • La Dévoration des fées, Montréal : Le Quartanier, 2017, (ISBN 978-2-896-98-326-1)

Prix[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. « Acquisitions 1991 », À rayons ouverts,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  2. Chantal Guy, « Et dansent les livres! », La Presse,‎ , C6 (lire en ligne)
  3. « Le prix Émile-Nelligan à Catherine Lalonde », Le Soleil,‎ , p. 32 (lire en ligne)
  4. « Et les finalistes du Grand Prix du livre de Montréal sont… », sur Le Devoir (consulté le 6 février 2019)
  5. « L’Académie des lettres remet ses prix », sur Le Devoir, (consulté le 6 février 2019)
  6. « Une maison d'édition qui allie art et littérature », Le Soleil,‎ , C9 (lire en ligne)
  7. Egzakt, « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le 4 décembre 2017)
  8. Caroline Montpetit, « Catherine Lalonde reçoit le prix Émile-Nelligan pour Corps étranger », Le Devoir,‎ , B8 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]