Catherine Hosmalin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Catherine Hosmalin
Description de cette image, également commentée ci-après

Catherine Hosmalin en mars 2012 à l'avant-première de Mince alors!.

Nom de naissance Catherine Hosmalin
Naissance (55 ans)
Nationalité France Française
Profession actrice
Films notables Dikkenek
Mammuth
Parlez-moi de vous
Mince alors!

Catherine Hosmalin, née le , est une actrice française. Connue pour ses nombreux seconds rôles au cinéma et à la télévision, elle joue également au théâtre et a mis en scène les spectacles de Charlotte de Turckheim.

Biographie[modifier | modifier le code]

Catherine Hosmalin est née dans une famille auvergnate de « bons vivants », comme elle le déclare elle-même[1]. Son père est colonel et sa mère femme au foyer et l'éducation sans fantaisie qu'ils donnent à leur fille la prédispose peu au métier d'actrice, même si celle-ci est attirée par cette profession dès son jeune âge[2]. Le surpoids auquel Catherine Hosmalin est sujette depuis son enfance commence à la complexer pendant son adolescence. Lorsqu'elle commence sa carrière de comédienne, elle a des difficultés à s'affirmer autrement qu'à travers sa silhouette forte. Néanmoins, lors de la sortie de Mince alors! en 2012, elle confie qu'elle se sent plus à l'aise avec son corps, ce qui lui permet de travailler davantage. Elle explique aussi qu'être le centre de l'attention n'est pas une position toujours confortable pour elle, malgré ce que suggère le métier d'actrice[1],[2].

Catherine Hosmalin a été formée à l'école Charles Dullin de Paris. Elle obtient son premier rôle en 1987 dans La Goula, court-métrage de Roger Guillot. Elle y joue une caissière moquée à cause de son poids. Ce rôle lui permet de décrocher le prix d'interprétation féminine aux festivals de Clermont-Ferrand et de Grenoble la même année[3].

L'actrice enchaîne avec des petits rôles dans des séries télévisées puis au cinéma. Elle joue par exemple dans un épisode de Palace et de Maigret. Son apparition dans le film Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall en 1998 lui permet d'être un peu plus remarquée du grand public. L'actrice apparaît dans de nombreux films au cours des années 2000, par exemple Moi César, 10 ans ½, 1m39, Nos jours heureux, Dikkenek, Mammuth et Parlez-moi de vous. Ses seconds rôles sont la plupart du temps comiques et hauts en couleur. En 2010, elle campe cependant un rôle plus antipathique dans La Rafle, un film plus tragique que le reste de sa filmographie[3].

En 1998, elle rencontre Charlotte de Turckheim avec laquelle elle commence une riche collaboration. Charlotte lui offre d'abord un rôle dans sa première réalisation, Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs..., et ensuite Catherine devient une de ses actrices fétiches[3]. Elle figure au générique de ses trois films suivants : Les Aristos en 2006, Mince alors ! en 2012 et Qui c'est les plus forts ? en 2015. Mince alors ! résulte d'ailleurs de la fusion d'un projet de film sur Brides-les-Bains et d'un spectacle sur la rondeur qui devait être joué par Catherine Hosmalin et écrit par Charlotte de Turckheim[1]. Ce film a été particulièrement important pour Catherine Hosmalin car elle s'est beaucoup identifiée à son personnage, une femme en surpoids sans complexes et fière de ses formes[4]. Catherine Hosmalin a mis en scène les spectacles de Charlotte de Turckheim en 2004 et 2007[3].

Catherine Hosmalin obtient un de ses rôles les plus conséquents dans la série Maison close de Canal+, diffusée de 2010 à 2013. Cette série, qui est un succès pour la chaîne, lui offre un rôle différent de son répertoire habituel : une femme sombre et dure[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d On n'est pas couché, émission du 24 mars 2012, France 2.
  2. a et b Isabelle Aithnard, « Catherine Hosmalin: “Si je n’avais pas eu ce rôle dans Mince Alors!, je m’en serais voulu à vie !” », Femme qui rit,‎
  3. a, b, c et d Vincent Formica, « Biographie de Catherine Hosmalin », Allociné
  4. « Catherine Hosmalin », Le Bonbon,‎