Catherine Dumonteil Kremer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Catherine Dumonteil Kremer
Catherine Dumonteil-Kremer, 12 January 2016.jpg
Catherine Dumonteil Kremer, 12 janvier 2016
Biographie
Naissance
Nationalité
française
Activité
formatrice de consultants en parentalité, auteure, conférencière
Autres informations
Domaine
parentalité positive/bienveillante
Membre de
OVEO
Œuvres principales
Élever son enfant... autrement

Catherine Dumonteil Kremer, née le , est une auteure et conférencière française, pionnière en France dans le domaine de la parentalité positive où elle œuvre depuis 1995.

Elle a fondé le magazine PEPS, la Journée de la non-violence éducative[1],[2], l'association La Maison de l'Enfant, et est membre fondateur avec Olivier Maurel de l'Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO)[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Catherine Dumonteil Kremer est née à Marseille, de Claude Dumonteil, photographe, et Lydia Vanetti, cadre à l'Air Liquide.

Elle a trois filles qu'elle a éduquées selon les principes qu'elle décrit dans ses ouvrages (naissance à domicile, allaitement long, non-violence éducative, déscolarisation…[4]).

Formation[modifier | modifier le code]

Catherine Dumonteil Kremer valide une formation de travailleur social, puis d'éducatrice Montessori[4].

La pensée de Catherine Dumonteil Kremer[modifier | modifier le code]

Catherine Dumonteil Kremer promeut la parentalité positive[5], bienveillante[6], créative comme alternative à la violence éducative ordinaire[7].

Ce mode d'accompagnement vise à guider l'enfant dans son développement en lui laissant autant que possible la liberté de décider de ce qui le concerne, tout en posant des limites[8] claires pour empêcher les comportements gênants pour autrui[9] ou dangereux. Il prône le respect de la dignité de l'enfant. Il cherche à susciter la coopération en étant à l'écoute des besoins de chacun. Il propose d'accueillir les émotions de l'enfant sans chercher à les arrêter afin que celui-ci puisse évacuer les sentiments douloureux. Il encourage l'empathie[10], le jeu[11] et la créativité[4],[12],[13],[14].

L'objectif est d'éviter toute forme de violence physique (tapes, gifles, fessées[15],[9], etc.) ou psychique (humiliation, mise à l'écart, dénigrement, négligence, menaces directes ou ton de voix menaçant, amour conditionnel, etc.)[10],[7].

Il estime le système de récompenses/punitions néfaste.

Catherine Dumonteil Kremer invite à prendre conscience de ses blessures intérieures et à travailler à les guérir afin qu'elles n'interfèrent pas dans les relations avec ses enfants[4],[16].

Controverses[modifier | modifier le code]

Les détracteurs de la parentalité positive ou bienveillante sont nombreux en France. Ils s'appuient sur trois arguments principaux : une banalisation des violences éducatives ordinaires, arguant qu'ils en ont personnellement subies sans dommages dans l'enfance ; la culpabilisation que générerait l'utopie du "parent parfait" ; la menace qu'une telle éducation génère des enfants rois ne supportant pas la frustration et devenant des adultes égoïstes incapables de se plier à une hiérarchie[17],[18] .

Aldo Naouri, pédiatre français qui s'exprime régulièrement sur le thème de la parentalité, prône l'autorité afin d'habituer les enfants à la frustration[19] et une relation verticale entre enfants et parents pour éviter à l'enfant de se sentir tout-puissant[20].

L'émission télévisée Super Nanny sur NT1 utilise l'isolement de l'enfant ("time-out") comme méthode de discipline[21].

Activités[modifier | modifier le code]

Catherine Dumonteil Kremer débute sa carrière professionnelle en tant que travailleur social dans les quartiers Nord de Marseille. Elle enseigne ensuite les sciences médico-sociales jusqu'en 1999, période pendant laquelle elle prend six ans de congé parental et expérimente le maternage proximal. Elle a été animatrice en chant prénatal et familial. Elle conçoit en 1995 le premier atelier de parentalité francophone, puis fonde en 1998 l'association la Maison de l'Enfant, une coopérative de recherche d'alternatives aux violences éducatives[22]. Elle devient ensuite consultante familiale et enfin consultante en parentalité. En 1999, elle crée une liste de discussion sur Internet, Parents conscients, comptant plus de 3 500 membres, dédiée au soutien des parents qui souhaitent remettre en question leur propre éducation et éviter les punitions dans leur famille[23].[réf. nécessaire]

Elle est la fondatrice, en 2003, et la coordonnatrice de la Journée de la non-violence éducative en France. Elle est aussi membre fondateur de l'OVEO (observatoire de la violence éducative ordinaire) avec Olivier Maurel.

Elle a également été journaliste et chroniqueuse pendant les six premières années d'existence de la revue Grandir Autrement et intervenante à l'École des intelligences relationnelles et émotionnelles, EIREM, d'Isabelle Filliozat.

Depuis 2009, elle forme des consultants et accompagnants en parentalité[24]. Avec l'appui de ce réseau, elle a mis en place fin 2017 un numéro d'appel gratuit pour soutenir les parents en difficulté, SOS parentalité[25]. En 2012, elle crée le premier magazine spécialisé dans la parentalité positive, PEPS magazine, dont elle est rédactrice en chef. Elle anime des ateliers pour parents et des conférences en France et en Europe. Elle a en particulier participé en novembre 2017 au Train Petite enfance & parentalité[26],[27].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Certains des ouvrages de Catherine Dumonteil Kremer ont été traduits en plusieurs langues. Son best-seller, Élever son enfant... autrement, est souvent qualifié de « Bible de l'éducation alternative »[28],[29].

Bibliographie:

  • Jouons ensemble...autrement, La Plage, (ISBN 978-2842211660)
  • Relations frères-sœurs : Du conflit à la rencontre, Jouvence, (ISBN 978-2-88353-739-2)
  • L'Adolescence autrement, Jouvence, (ISBN 978-2883538146)
  • Poser des limites à son enfant, Jouvence, (ISBN 978-2-88911-861-8)
  • AFTVS Association Française de Thérapie des violences sexuelles, Roland Coutanceau et Joanna Smith, Violences psychologiques Comprendre pour agir, dunod, (ISBN 978-2100712380)
  • Elever son enfant... autrement (préf. Michel Odent, Isabelle Filliozat, Bérangère Chapuis), La Plage, (ISBN 978-284221-461-6)
  • Une nouvelle autorité sans punition ni fessée, Nathan, (ISBN 978-2092788165)
  • Poser des limites à son enfant : et le respecter, Jouvence, (ISBN 978-2889118618)

Série Agathe, livres pour enfants:

DVD

  • Crises et caprices : trois interventions enregistrées lors de l'émission Maternelles (France 5), mK2,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 14ème Journée de la non-violence Educative », sur lesptitssages.com (consulté le 2 octobre 2018)
  2. « Journée de la non violence éducative : la mobilisation continue », lesprosdelapetiteenfance,‎ (lire en ligne)
  3. « Comité de parrainage », sur oveo.org, .
  4. a b c et d « Emission "la voix du kaizen" », sur radio.gaia-images.com,
  5. « Parents parfaits : gare au burn-out », Causette,‎ (lire en ligne)
  6. « Eduquer sans punir, le graal de parents dépassés », sur libération.fr, (consulté le 22 juillet 2018)
  7. a et b « Emission de TV5 monde, 7 jours sur la planète », sur youtube.com, .
  8. « Je te fais confiance, tu me fais confiance... », sur lacroix.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  9. a et b « La fessée: "Quand on blesse l'enfant, il n'apprend pas" », sur lexpress.fr, (consulté le 22 juillet 2018)
  10. a et b « Dis-moi, comment on fait des parents? », sur liberation.fr, (consulté le 22 juillet 2018)
  11. « Et si on jouait tous ensemble? », sur la-croix.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  12. « Sans fessée, comment faire? », sur apprendreaeduquer.fr, .
  13. « L'éducation positive, épisode 2: Nos schémas familiaux », sur frequencemistral.com, .
  14. « Se laisser prendre au jeu de la parentalité créative », sur la-croix.com, (consulté le 7 août 2018)
  15. « Après la "liberté d'importuner", celle de corriger? », sur liberation.fr, (consulté le 22 juillet 2018)
  16. « Catherine Dumonteil Kremer et l'adolescence, Aïe, Aïe, Aïe ! », sur radioline.co, (consulté le 27 juillet 2018)
  17. « L'éducation "positive" n'est pas aussi positive qu'on croit », sur salte.fr, (consulté le 25 octobre 2016)
  18. « Education bienveillante, véritable avancée ou concept fumeux? », sur 20minutes.fr, ?
  19. « Aldo Naouri aux parents: Soyez autoritaires », sur lepoint.fr,
  20. « L'éducation des enfants, l'urgence de s'y mettre », sur youtube.com,
  21. « Plaintes de téléspectateurs concernant "Super Nanny": préconisations du CSA aux éditeurs », sur csa.fr, (consulté le 22 juillet 2018)
  22. « "La Maison de l'Enfant" », Maison Enfant,‎ (lire en ligne)
  23. « https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/Parents_conscients/info?guccounter=1 », sur fr.groups.yahoo.com (consulté le 2 octobre 2018)
  24. « Vies de famille, l'émission des allocations familiales », sur viesdefamille.streamlike.com,
  25. « S.O.S. parentalité : une aide téléphonique gratuite pour tous les parents », Papa positive !,‎ (lire en ligne)
  26. « le train petite enfance parentalité », sur train-petite-enfance-parentalité.org, (consulté le 18 novembre 2017).
  27. « Conférence tPEP17 Catherine Dumonteil Kremer », sur youtube, .
  28. « Catherine Dumonteil Kremer », sur le 100.4 FM - Vous souhaitez partager une information ? Contactez nous au 02.98.81.00.21,‎ (lire en ligne)
  29. « élever son enfant ... autrement », maman-en-irlande.realbb.net,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]