Cathédrale de la Transfiguration de Saint-Pétersbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cathédrale de la Transfiguration
Image illustrative de l’article Cathédrale de la Transfiguration de Saint-Pétersbourg
La cathédrale de la transfiguration à Saint-Pétersbourg
Présentation
Nom local собор Преображения Господня всей гвардии
Culte Église orthodoxe russe
Début de la construction 1743
Fin des travaux 1754
Architecte Mikhaïl Zemtsov,Pietro Trezzini, Vassili Stassov
Style dominant Style baroque
Site web www.preobragensky.ruVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Ville Saint-Pétersbourg
Coordonnées 59° 56′ 35″ nord, 30° 21′ 07″ est
Géolocalisation sur la carte : Saint-Pétersbourg
(Voir situation sur carte : Saint-Pétersbourg)
Cathédrale de la Transfiguration
Géolocalisation sur la carte : Saint-Pétersbourg (centre-ville)
(Voir situation sur carte : Saint-Pétersbourg (centre-ville))
Cathédrale de la Transfiguration

La cathédrale de la Transfiguration (russeсобор Преображения Господня всей гвардии, La cathédrale (ou collégiale de la Transfiguration-du-Seigneur-de-tous-les-gardes ) est une cathédrale russe orthodoxe appartenant au diocèse (éparchie) de Saint-Pétersbourg. Elle donne sur le square de la Transfiguration (russeПреображенская площадь), juste derrière Liteyny Prospekt, près de la station de métro Tchernychevskaïa. Contrairement à la plupart des lieux de culte en Union soviétique, ce monument architectural n'a jamais été fermé au culte[1]. L'église a donné son nom à la fois au square et à une allée voisine, anciennement appelée l' allée de l'église (russeЦерковный переулок) et connue aujourd'hui sous le nom d' allée Radichtchev (russeпереулок Радищева).

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de la cathédrale, décidée par l'impératrice Élisabeth, a lieu de 1743 à 1754, sur les plans de l'architecte Mikhaïl Zemtsov. La cathédrale est édifiée à l'emplacement de l'ancienne caserne de la Division des Grenadiers du régiment Préobrajensky en l'honneur de l'accession au trône de l'impératrice, avec l'aide de quelques soldats et officiers de ce régiment[1]. La première pierre en est posée le . Lorsque Zemtsov meurt, Pietro Trezzini reprend la direction des travaux, modifiant légèrement le projet initial, pour lui donner un style baroque. L'édifice est béni par l'archevêque Sylvestre le du calendrier julien, en présence de l'impératrice, la veille du jour de la fête de la Transfiguration du Christ. L'iconostase et les décorations de l'autel sont réalisés par l'ébéniste Kobilinsky de Moscou d'après les dessins de l'architecte Rastrelli. Les personnages sont peints par M. L. Kolokolnikov.

Sous le règne de l'empereur Paul Ier, la cathédrale de la Transfiguration reçoit le , le titre honorifique « de tous les gardes » en souvenir du régiment qui fut à son origine.

Le ( dans le calendrier grégorien), un incendie détruit la première cathédrale de la Transfiguration, ne laissant subsister que les murs ; la plupart des objets sacrés peuvent toutefois être sauvés. L'architecte Vassili Stassov dirigera sa reconstruction.

Quelques jours après sa naissance, la mère de Vladimir Poutine demande secrètement que son fils soit baptisé dans la cathédrale de la Transfiguration[2]. Le baptême pouvait être fortement puni dans l'Union soviétique, qui prônait l'athéisme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) (ru) « Спасо-Преображенский собор (Transfiguration Cathedral) », Saint Petersburg Encyclopedia (consulté le 4 mars 2008)
  2. « Vladimir Poutine a assisté à la messe de Noël à Saint-Pétersbourg », sur fr.euronews.com (consulté le 18 janvier 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :