Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église de l'Assomption.
Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières
Image illustrative de l'article Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières
Cathédrale de l'Assomption de Marie
Présentation
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Fin des travaux 1858
Architecte Victor Bourgeau
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Trois-Rivières
Coordonnées 46° 20′ 40″ N 72° 32′ 34″ O / 46.344469, -72.54272546° 20′ 40″ Nord 72° 32′ 34″ Ouest / 46.344469, -72.542725  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières)
Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières

La cathédrale de l’Assomption de Trois-Rivières est l'Église mère du diocèse de Trois-Rivières au Canada depuis le XIXe siècle.

La paroisse de L'Immaculée-Conception-de-la-Sainte-Vierge comprend aussi en plus de la cathédrale, les églises (ou communautés locales) de Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, de Saint-Philippe, de Saint-François d'Assise et de Sainte-Cécile.

Historique[modifier | modifier le code]

La cathédrale en 1875.
L'intérieur vers 1890.

La première messe fut célébré en sol trifluvien le 26 juillet 1615 par le père récollet Denys Jamet. Trois-Rivières est ultérieurement érigé en paroisse le 30 octobre 1678 et l'érection d'une première église de vingt-sept mètres de longueur par huit mètres de largeur est alors entreprise par François Boivin, maître charpentier. Lorsque le Père Sixte Le Tac prend la relève des travaux, l'église est détruite pour faire place à une construction plus modeste, soit dix-huit mètres par huit mètres. Elle entrera en fonction seulement en 1692. En 1709, l'ancienne église de bois tombant en ruine, une nouvelle en pierre cette fois fut construite sur le même site que l'ancienne. Elle fut terminée en 1713 et emportée par les flammes lors du grand incendie de 1908 avec plusieurs bâtiments de la vieille ville.

Le Trois-Rivières est érigée canoniquement par le pape Pie IX et Mgr Thomas Cooke en devient le premier évêque. C'est le qu'il lance son projet de construction d'une cathédrale. Elle fut inaugurée le en même temps qu'un superbe jeu d'orgue, œuvre d'Ovide Paradis, et une cloche, présent de MM. Turcotte et Larue.

De style néo-gothique, cette nouvelle cathédrale d'une longueur de soixante-quatre mètres pour vingt-six mètres de largeur est conçue par l'architecte Victor Bourgeau. Apprécié lors de sa conception de l'église Saint-Pierre-Apôtre de Montréal, on lui confie le projet de la Cathédrale. Il s'inspire donc de la Trinity Church de New York. Bien que terminée en 1858, elle ne fut parachevée qu'en 1905 alors que l'entrepreneur-architecte Jean-Baptiste Bourgeois édifia l'actuelle flèche. On posa aussi un carillon de plus de 16000 livres (environ 750 kg) en 1912, ajoutant à la prestance de la cathédrale.

Quant à ses vitraux, ils furent réalisés en plus de dix ans par le fameux artiste montréalais (d'origine italienne) Guido Nincheri. En 1992 après vingt-sept ans d'absence, un grand orgue est installé dans la Cathédrale. Provenant de l'Immaculée-Conception de Montréal, il compte 5751 tuyaux ce qui fait de lui un des plus imposants orgues du Québec.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]