Cathédrale de l'Immaculée-Conception de Rangoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Façade de la cathédrale.

La cathédrale de l'Immaculée-Conception[1] est la cathédrale catholique de la ville de Rangoun (ou Yangon) en Birmanie et le siège de l'archidiocèse de Rangoun. Elle est placée sous le vocable de l'Immaculée Conception et consacrée le 22 février 1911.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chœur et autel.

Mgr Paul Bigandet M.E.P., vicaire apostolique de Birmanie, demande aux autorités coloniales des Indes britanniques la permission d'acheter un terrain et de construire une grande église avec une école (la future Saint Paul's School), l'ancienne étant devenue trop petite avec l'afflux de nouveaux habitants. Cette permission ne lui est accordée qu'en 1893 et La construction de l'église commence en 1895, après la mort de l'évêque (qui y est enterré). Elle est terminée le 19 novembre 1899 dans un style néo-gothique français, sous l'épiscopat de Mgr Alexandre Cardot M.E.P.. La Birmanie Méridionale était alors un protectorat britannique. L'édifice a été bâti selon les plans de l'architecte hollandais Joseph Cuypers[2], fils de Pierre Cuypers.

Le tremblement de terre du 5 mai 1930 qui affecte Rangoun ne lui fait subir que peu de dommages et elle résiste à l'invasion japonaise à partir de 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant les bombardements alliés du 14 décembre 1944 détruisent tous les vitraux[3]. Ils sont remplacés par de simples verres colorés locaux qui sont endommagés à leur tour par le cyclone Nargis du 2 mai 2000.

Horaires[modifier | modifier le code]

  • Messes des jours de semaine: 6 heures du matin (anglais), 17 heures (anglais)
  • Messes des dimanches et fêtes: 6 heures du matin (anglais), 8 heures du matin (anglais) et 17 heures (birman).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dite aussi parfois cathédrale Sainte-Marie
  2. Il meurt le 1er août 1911 et il est enterré à l'entrée de la nef de la cathédrale.
  3. La cathédrale de Rangoun

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Donald M. Stadtner, Sacred Sites of Burma, Bangkok, River Books, 2011. (ISBN 9789749863602).

Liens externes[modifier | modifier le code]