Cathédrale anglicane Saint-Patrick d'Armagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Saint-Patrick.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une église ou une cathédrale image illustrant l’Irlande du Nord
Cet article est une ébauche concernant une église ou une cathédrale et l’Irlande du Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cathédrale Saint-Patrick de Armagh
Image illustrative de l'article Cathédrale anglicane Saint-Patrick d'Armagh
Cathédrale anglicane de Armagh
Présentation
Nom local St Patrick's Cathedral, Armagh
Culte Église d’Irlande
Type Cathédrale
Rattachement Archevêché d'Armagh
Fin des travaux 1840
Protection Grade A
Site web http://www.stpatricks-cathedral.org/
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord
Comté Comté d’Armagh
Ville Armagh
Coordonnées 54° 20′ 53″ Nord 6° 39′ 26″ Ouest / 54.347952, -6.657293

Géolocalisation sur la carte : Irlande du Nord

(Voir situation sur carte : Irlande du Nord)
Cathédrale Saint-Patrick de Armagh

La cathédrale Saint-Patrick de l’Église d’Irlande de Armagh, en Irlande du Nord, est le siège du diocèse d'Armagh.

Histoire[modifier | modifier le code]

Panneau d’accueil de la cathédrale Saint-Patrick

Les origines de la cathédrale remontent à la construction en 445 d’une église de pierre dédiée à saint Patrick, autour de laquelle une communauté monastique s’est développée. L’église était et est encore le centre de l’Église d’Irlande, cette primauté étant établie grâce à sa détention de reliques romaines (reliques de saint Pierre, saint Paul et plusieurs martyres à Rome) à la suite de leur vol par saint Sechnall (en), disciple de saint Patrick qui avait dû réaliser un pèlerinage de repentance dans la capitale des Chrétiens[1].

L’église elle-même a été détruite et reconstruite 17 fois. Elle a été substantiellement restaurée entre 1834 et 1840 par l’archevêque Lord John George Beresford et l’architecte Lewis Nockalls Cottingham (en).

Personnes enterrées[modifier | modifier le code]

  • Marcus Gervais Beresford (1801 † 1885), archevêque d’Armagh et primat d’Irlande (ordonné en 1862). Cousin de Lord John Beresford (en).
  • Charles Frederick D'Arcy (1859 † 1938), archevêque d’Armagh et primat d’Irlande.
  • Sainte Ethnea, baptisée par saint Patrick, morte vers 433, fêtée le 11 janvier.

Orgue et organistes[modifier | modifier le code]

Orgue[modifier | modifier le code]

Détails sur l’orgue

Organistes[modifier | modifier le code]

  • 1634 – Richard Galway
  • 1661 – John Hawkshaw
  • 1695 – Robert Hodge
  • 1711 – William Toole
  • 1722 – Samuel Bettridge
  • 1752 – John Woffington
  • 1759 – Robert Barnes
  • 1776 – Langrishe Doyle
  • 1782 – Richard Langdon
  • 1794 – John Clarke Whitfield
  • 1797 – John Jones
  • 1816 – Frederick Horncastle
  • 1823 – Robert Turle
  • 1872 – Thomas Marks
  • 1917 – G. H. P. Hewson
  • 1920 – Edred Chaundy
  • 1935 – Reginald West
  • 1951 – Frederick Carter
  • 1966 – Christopher Phelps
  • 1968 – Martin White
  • 2002 – Theo Saunders

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The relics of Armagh, Irish archaeological and Celtic society, , p. 44-45

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :