Cathédrale San Donato (Arezzo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église San Donato.

Cathédrale San Donato
Image illustrative de l’article Cathédrale San Donato (Arezzo)
Parvis avec la statue de Ferdinand Ier de Médicis
Présentation
Nom local Cattedrale di San Donato
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Début de la construction 1278
Fin des travaux 1511
Style dominant Architecture gothique
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Toscane Toscane
Ville Arezzo
Coordonnées 43° 28′ 01″ nord, 11° 52′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Toscane

(Voir situation sur carte : Toscane)
Cathédrale San Donato

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Cathédrale San Donato

La Cathédrale San Donato (Cattedrale di San Donato) est le Duomo de la ville toscane d'Arezzo.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1203, le pape Innocent III ordonne le transfert intra muros de la cathédrale érigée au col de Pionta, près de la tombe de saint Donat, lieu courant des édifices chrétiens locaux.

À partir de 1278, la construction du Duomo commence, avec des périodes d'arrêt, jusqu'en 1511.

En 1289, année de la bataille de Campaldino (qui voit la défaite des Arétins devant les Florentins), sont construites l'abside, les deux chapelles latérales et les deux arcades primitives avec une façade provisoire dans la seconde.

La cathédrale est consacrée pour célébrer la mort de l'évêque Guglielmoprima à la bataille de Campaldino, le .

La façade néo-gothique est terminée entre 1900 et 1914 sur les plans de Dante Viviani et est inaugurée à cette dernière date.

En 1796, est entreprise la construction de la chapelle de la Madonna del Conforto, projet néoclassique de Giuseppe del Rosso (en), peinte à fresque par Luigi Catani (en) et Luigi Ademollo, avec des toiles de Luigi Sabatelli et Pietro Benvenuti.

« Super hedificationem Cathedralis Ecclesiae Aretinae »

Architecture[modifier | modifier le code]

C'est une cathédrale gothique à trois nefs, sans transept, à cinq travées encadrées par des colonnes fasciculées et à voûte d'arêtes.

L'escalier extérieur en travertin (1525-1529) et les vitraux sont de Guillaume de Marcillat (1516-1517 et 1522-1524).

L'extérieur comporte un campanile à hautes fenêtres jumelées sur un dessin de Luigi Mercanti, construit entre 1857 et 1859. Il a remplacé celui à arcade du XVIe siècle. Le couronnement et la pointe sont ajoutés dans les années 1934-1937 sur un plan du Giuseppe Castellucci.

Extérieur[modifier | modifier le code]

  • Vierge à l'Enfant et un saint, sculptures de Lamberti, tympan du portail latéral.

Intérieur[modifier | modifier le code]

  • Maître-autel documenté de 1362, exécuté vraisemblablement en plusieurs phases précédentes : retable en marbre, peint ensuite.
  • Chœur en bois de la chapelle majeure dessiné par Giorgio Vasari en 1554.
  • Arco di San Donato, le tombeau de saint Donat, patron de la ville, sous le maître-autel.
  • Tombeaux du pape Grégoire X, mort à Arezzo en 1276, et de l'évêque Guido Tarlati, mort en 1327, par Agostino di Giovanni et Agnolo di Ventura (1330).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fresque de la voûte et cycle de sept vitraux de Guillaume de Marcillat (1516-1517 et 1522-1524)
    • La Vocation de saint Mathieu,
    • Le Baptême du Christ,
    • Dieu chassant les marchands du temple,
    • La Femme adultère,
    • La Résurrection de Lazare,
    • Sainte Lucie et saint Silvestre, abside de gauche,
    • La Descente du Saint-Esprit, rosace,
  • Marie Madeleine, fresque de Piero della Francesca près de la porte de la sacristie et à droite du Monument funéraire de Guido Tarlati (it).
  • Madone et histoires des saints Anne, Giovacchino et Giuliano, fresques de Gregorio et Donato d'Arezzo dans la chapelle Ubertini
  • Crucifixion, fresque de Bartolomeo da Siena
  • Dans les sept salles du musée diocésain d'Art sacré, plus de 5 000 documents anciens des archives capitulaires, des antiphonaires enluminés et des œuvres de :
  • Madonna del Conforto (« Vierge du Confort »), céramique polychrome de Giuseppe del Rosso

Chapelle du Confort :

Vitraux de Guillaume de Marcillat :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]