Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Corbinien de Freising

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Corbinien
Image illustrative de l’article Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Corbinien de Freising
Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Corbinien de Freising
Présentation
Nom local Freisinger Dom
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Début de la construction 1159
Style dominant Architecture romane
Site web www.freisinger-dom.de/index.php?id=22Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Drapeau de Bavière Bavière
Ville Freising
Coordonnées 48° 23′ 56″ nord, 11° 44′ 47″ est

La cathédrale Sainte-Marie (en Allemand : Mariendom) de Freising, appelée communément cathédrale de Freising est une basilique romane située dans la ville de Freising, dans le land de Bavière, en Allemagne.

Après qu'un incendie eut détruit l'ancienne cathédrale, l'église a été reconstruite à partir de 1159 jusqu'à sa consécration en 1250. La cathédrale Sainte-Marie a été la première construction en brique construite au nord des alpes depuis l'antiquité.

La tombe de Saint Corbinien, le saint-patron de l'évêché, est située dans la crypte à quatre nefs de la cathédrale. Au centre de la crypte se trouve une des sculptures des plus remarquables d'Europe : la colonne des bêtes (en allemand : Bestiensäule), taillée d'une pierre au haut Moyen Âge.

La décoration intérieure de style rococo a été créée en 1724 par Cosmas Damian Asam et Egid Quirin Asam.

Le 29 juin 1951, le cardinal Michael Von Faulhaber ordonnait dans cette cathédrale 44 nouveaux prêtres, dont Joseph Ratzinger, futur pape Benoît XVI, alors âgé de 24 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]