Cathédrale Saint-Georges (Lviv)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cathédrale Saint-Georges.

Cathédrale Saint-Georges
Image illustrative de l’article Cathédrale Saint-Georges (Lviv)
Présentation
Nom local Собор святого Юра
Culte Église grecque-catholique ukrainienne
Type Cathédrale
Rattachement Archéparchie de Lviv
Début de la construction 1744
Fin des travaux 1760
Architecte Bernard Meretyn
Style dominant Baroque-rococo
Géographie
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Oblast Lviv
Ville Lviv
Coordonnées 49° 50′ 19″ nord, 24° 00′ 48″ est

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Cathédrale Saint-Georges

La cathédrale Saint-Georges (ukrainien : Собор святого Юра, translit. Sobor sviatoho Youra), située à Lviv (ou Lvov, Lemberg en allemand), capitale historique de la Galicie, est une cathédrale de style baroque-rococo qui constitue le siège de l'archevêque de l'archéparchie de Lviv (de rite byzantin rattaché à Rome).

Histoire[modifier | modifier le code]

Lviv - Cathedral of Saint George 02.jpg

En 1280, le domaine faisant encore partie de la principauté de Galicie-Volhynie, il existait une église sur la colline Saint-Georges. Après que l'église, et le fort dans lequel elle se trouvait, eurent été détruits par Casimir de Pologne, on construisit une basilique pour l'église orthodoxe locale. En , le traité d'unification, entre le diocèse de Lviv (alors appelée Léopold en français) et le Saint-Siège, est signé, proclamant l'évêque de Lviv, Josef Sjoemljanski, membre de l'Union de Brest.

La construction de la cathédrale actuelle date de 1746-1762. Quand le siège du métropolite est transféré à Lviv, elle devient la principale église des gréco-catholiques ukrainiens.

La cathédrale Saint-Georges, construite par l'architecte Bernard Meretyn, traduit aussi bien ses influences occidentales que celles de l'architecture baroque ukrainiennes. Les statues de Georges de Lydda, du pape Léon Ier et d'Athanase d'Alexandrie, au-dessus de l'entrée, sont de la main du sculpteur Johann Georg Pinsel. La relique la plus importante est celle de la Mère de Dieu, une icône miraculeuse du XVIIe siècle. On trouve aussi dans l'église les tombeaux de cardinaux gréco-catholiques, dont celui de Joseph Slipyi.

À côté de l'église, se trouvent un autre clocher, le palais baroque du métropolite, la salle capitulaire et le jardin intérieur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]