Cathédrale Saint-Georges d'Addis-Abeba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette cathédrale n’est pas la seule cathédrale Saint-Georges.
Cathédrale Saint-Georges
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Georges d'Addis-Abeba
La cathédrale Saint-Georges
Présentation
Nom local ቅዱስ ጊዮርጊስ ቤተክርስቲያን
Culte Christianisme éthiopien orthodoxe
Type Cathédrale
Début de la construction 1896
Fin des travaux 1896
Architecte Sebastiano Castagna
Autres campagnes de travaux Restaurée après la Libération (1941)
Style dominant Octogonal
Géographie
Pays Éthiopie
Ville Addis-Abeba
Coordonnées 9° 02′ 12″ nord, 38° 45′ 05″ est

Géolocalisation sur la carte : Éthiopie

(Voir situation sur carte : Éthiopie)
Cathédrale Saint-Georges

La cathédrale Saint-Georges d’Addis-Abeba est une église orthodoxe éthiopienne. Elle est de forme octogonale et ses murs sont ornés de peintures traditionnelles et modernes ; elle abrite des œuvres de l’artiste éthiopien Afewerk Tekle, connu pour ses vitraux de l’Africa Hall.

Histoire[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint-Georges pendant les heures de prière

Elle a été érigée en hommage à saint Georges, le saint patron des soldats selon la croyance éthiopienne, afin de célébrer la victoire de la bataille d'Adoua en 1896 qui mit fin à la première guerre italo-éthiopienne. Ce sont d'ailleurs des Italiens faits prisonniers lors de la bataille, parmi lesquels l'architecte Sebastiano Castagna, qui contribuèrent à la construction de l'édifice.

Pendant la marche vers Adoua, l'armée éthiopienne transportait avec elle deux « tabots » (répliques de l'Arche d'alliance) ; l'une était celle d'Enbaro Mariam, l'autre était celle de Saint-Georges. Après la bataille, chaque « tabot » fut placé dans une église.

Saint-Georges est également l'église dans laquelle Hailé Sélassié Ier a été couronné Roi des rois, le . L'église est donc aussi un lieu symbolique pour le mouvement rastafari. Le trône utilisé lors du sacre se trouve désormais dans le musée de la cathédrale, à l'intérieur de l'enceinte.

En 1937, un an après de la seconde guerre italo-éthiopienne qui vit la victoire des Italiens, ces derniers incendièrent la cathédrale. Elle fut restaurée en 1941 après la libération du pays par les forces alliées durant la Campagne d'Afrique de l'Est.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]