Catégorie:Ligne ferroviaire des Côtes-d'Armor

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le réseau costarmoricain à son apogée

Le département des Côtes-d’Armor, anciennes Côtes-du-Nord a compté :

  • une radiale à double voie reliant Rennes à Brest, desservant dans le département Saint-Brieuc et Guingamp, et greffée d’antennes portuaires vers le port du Légué et vers Lannion, exploitée à l’origine par la Compagnie de l’Ouest ;
  • la transversale Saint-Brieuc – Pontivy, exploitée à l’origine par la Compagnie de l’Ouest, qui se prolongeait par un tronçon P.O. dans le Morbihan vers Auray ;
  • une radiale locale entre La Brohinière et Dinard, toutes deux gares en Ille-et-Vilaine, mais transitant en grande partie dans les Côtes-d’Armor et desservant Dinan, où elle croisait la transversale locale entre Lamballe et Dol-de-Bretagne ;
  • une réseau à voie métrique étoilé autour de Carhaix vers Guingamp et Paimpol d’une part, Loudéac et La Brohinière d’autre part, concédé à la Compagnie de l’Ouest et affermé aux S.E. ;
  • un réseau de dix-neuf lignes à voie métrique d’intérêt local quadrillant le département, constituant le réseau des chemins de fer des Côtes-du-Nord, dont les dix premières lignes ont été concédées et ouvertes par la compagnie des chemins de fer des Côtes-du-Nord, la ligne LannionPlestin-les-Grèves et son prolongement vers le département du Finistère et Morlaix ouvert par la compagnie des chemins de fer armoricains, les huit autres ayant été ouvertes, après le rachat des onze premières, par la régie départementale créée à cet effet.