Château de Toompea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Castrum Danorum)
Aller à : navigation, rechercher
Château de Toompea
Toompea loss
Toompea castle, June 2010.jpg

Le château de Toompea vu du Nord-Est.

Présentation
Type
Destination initiale
Siège du Riigikogu
Géographie
Pays
Comté
Commune
Accès et transport
Tramway
Autobus
Hotell Tallinn
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Estonie
voir sur la carte d’Estonie
Red pog.svg

Le Château de Toompea (estonien : Toompea loss) ou le château danois (latin : Castrum Danorum) est un château situé sur la colline de calcaire de Toompea, dans la partie centrale de Tallinn, capitale de l'Estonie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du premier château en bois aurait été réalisée par des habitants de Revala (en) au Xe ou au XIe siècle[1]. En 1219, le château est pris par les croisés danois, dirigés par Valdemar II, lors de la bataille de Lyndanisse.

Le règne teutonique[modifier | modifier le code]

Le château.

En 1227, le château est pris par les Chevaliers Porte-Glaive, qui commencent la reconstruction de 1227 à 1229 d'un château qui est très semblable à celui d'aujourd'hui[1]. Dix ans plus tard, les danois reprennent l'édifice.

Le règne du Danemark[modifier | modifier le code]

Le château.

En 1346, Valdemar IV vend le duché d'Estonie et donc le château à l'ordre de Livonie qui le gardera jusqu'à la fin du Moyen Âge[2].

Le règne de l'ordre de Livonie[modifier | modifier le code]

Toompea, la Cathédrale Sainte-Marie et le château XVIIIe siècle par Eduard Philipp Körber et Johann Christoph Brotze.

L'ordre de Livonie étant un ordre religieux, le château ressemble sur de nombreux points à un monastère avec sa chapelle, une salle capitulaire et un dortoir pour les chevaliers. L'ordre a aussi érigé les tours encore visibles de l'église dont Pilsticker, Stür den Kerl, Landskrone et Pikk Hermann, la plus élevée avec une hauteur de 48 m[2].

Le règne de la Suède[modifier | modifier le code]

En 1561, Toompea passe sous la domination des Suédois, qui construisent un couvent à côté de Pikk Hermann et une grande salle publique de 25 mètres de long et 11 mètres de large est terminée en 1589. Le bâtiment de style renaissance est conçu par Hans von Aachen qui a pris exemple sur le palais royal de Stockholm.

De grandes ouvertures dans le mur de fortification ouest ont été opérées afin d’éclairer le grand hall. Le bâtiment recevra la visite du roi Jean III de Suède et de son fils le roi Sigismond III de Pologne. D'autres travaux de construction sont réalisés au XVIIe siècle mais le château a perdu de son importance militaire. En 1710, la Suède perd le territoire de l'Estonie au profit de l'Empire russe.

La domination russe[modifier | modifier le code]

Les modifications du XVIIIe siècle.

Après la grande guerre du Nord, le château reste vide jusqu'à ce que Catherine II lance des travaux pour installer le gouvernement provincial estonien (et). Les travaux durent de 1767 à 1773. Une nouvelle aile de style baroque et néo-classique conçue par Johann Schultz (et) est ajoutée sur la partie est. Elle héberge l'administration du gouvernement d'Estonie et l'habitation du gouverneur. Pendant l'époque tsariste, on ajoute un parc et un bâtiment d'archives au sud-est du château[2],[3]. Les transformations continueront aux XIXe et XXe siècles.

Le Parlement estonien[modifier | modifier le code]

Le bâtiment du Parlement d'Estonie en 2010.

Après l'indépendance du pays en 1918, on construit un bâtiment pour accueillir le Parlement d'Estonie à l'endroit où se trouvait l'ancien couvent de l'ordre teutonique. Conçu par Eugen Habermann et Herbert Johanson, il est achevé en 1922[3]. L'extérieur présente un aspect traditionnel mais l'intérieur est de style expressioniste[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Helle Ruusing, Toompea Castle, Riigikogu Kantslei, (ISBN 978-9985-9531-7-4)
  • Rein Zobel, Tallinn (Reval) keskaegsed kindlustused, Tallinn, Eesti Kunstiakadeemia, , 287 p. (ISBN 9789949467129)
  • Rein Zobel, Juhan Maiste, Mart Kalm, Toompea loss, Tallinn, Riigikogu Kantselei, , 165 p. (ISBN 9789985953167)

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) Tallinn info, « Toompea linna », Tallinn info (consulté le 5 juin 2016)
  2. a, b, c et d (en) « Toompea Castle », Riigikogu (Parlement de l'Estonie) (consulté le 5 juin 2016)
  3. a et b Tiiu Viirand, Estonia. Cultural Tourism, Kunst Publishers, (ISBN 9949-407-18-4), p. 107

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]