Castlevania (jeu vidéo, 2001)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castlevania (homonymie).
Castlevania
Image illustrative de l'article Castlevania (jeu vidéo, 2001)

Éditeur Konami
Développeur Konami Computer Entertainment Kobe (KCEK)

Date de sortie Icons-flag-jp.png 21 mars 2001[1]
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 11 juin 2001[1]
Icons-flag-eu.png 22 juin 2001[1]
Genre Plates-formes, Action-RPG
Mode de jeu Solo uniquement
Plate-forme Game Boy Advance
Média Cartouche
Langue japonais, anglais

Évaluation - ESRB : T ?[1]

Castlevania, de son nom japonais Akumajo Dracula: Circle of the Moon (悪魔城ドラキュラ Circle of the Moon, Akumajō Dorakyura: Sākuru obu za Mūn?, ou bien sous-titré Circle of the Moon en Amérique du Nord), est un jeu vidéo mélangeant plates-formes et action-RPG développé et édité par Konami, sorti en 2001 sur Game Boy Advance.

Il fait partie de la série Castlevania. Il s'agit du premier épisode publié sur Game Boy Advance et fait partie des jeux de lancement de la console portable.

Circle of the Moon se situe chronologiquement entre Symphony of the Night et les évènements narrés dans le roman de Bram Stoker, Dracula. Toutefois, son histoire a été invalidée en 2003 par Konami, juste avant la sortie de Harmony of Dissonance. Si le jeu est officiellement reconnu, son histoire n’est plus à prendre en compte dans la chronologie officielle de la série.

Scénario[modifier | modifier le code]

Accroche[modifier | modifier le code]

1820, le comte Dracula est scellé par Morris Baldwin et les parents de Nathan Graves. Dix ans plus tard, en 1830, le démon Camilla redonne vie à Dracula. Morris suivi de ses deux apprentis, son fils Hughes et Nathan Graves (dont les parents sont morts en combattant le comte), se rendent immédiatement dans le château maudit. Morris est enlevé à la vue de ses deux protégés. Ils tenteront à leur manière de sauver leur maître tout en mettant fin aux jours du vampire.

Résumé[modifier | modifier le code]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Lors de sa création et jusqu’à Castlevania: Symphony of the Night exclu, la série Castlevania était surtout connue en tant que jeu de plates-formes. L’épisode sur PlayStation / Saturn changea la donne en introduisant des éléments jeu de rôle et d’exploration. Depuis, le gameplay du jeu n’a cessé d’être modifié et chaque épisode de la série possède ses propres particularités à ce niveau.

Exploration[modifier | modifier le code]

Circle of the Moon propose au joueur une liberté de déplacement quasi totale puisque limitée aux endroits accessibles du château. Au fil de la progression du joueur, la carte du château (qui s'affiche en appuyant sur la touche select de la console) se complète en conséquence. Y sont mentionnées d’une couleur différente les pièces spéciales :

  • En rouge : les points de sauvegarde permettant au joueur de recharger sa jauge de vie et de magie tout en enregistrant sa progression.
  • En jaune : les téléporteurs permettant au joueur de se déplacer rapidement de téléporteur en téléporteur.

Malgré tout, la progression dans le château est guidée. De nombreuses zones sont en effet hors d’atteinte car nécessitant pour être atteinte un objet ou pouvoir particulier (double-saut, rebond sur les murs, force décuplée, grand saut...) Les objets s’obtiennent après que le joueur a battu un boss. L’ordre de progression dans le jeu est donc linéaire mais le joueur a la liberté d'aller et venir dans le château.

Dans l’écran des caractéristiques, un indicateur en pourcentage révèle le taux de découverte de la carte. Plus le nombre de salles découvertes est important, plus ce chiffre progresse pour atteindre le seuil de 100 %, signe que tout le château a été parcouru. Cela n’est toutefois possible qu’après avoir découvert toutes les salles secrètes et après avoir atteint la dernière salle de l’arène de combat.

Remarque : bien que la progression soit guidée, il est possible de ne pas faire une séquence entière du jeu en ne faisant pas le combat avec la mort et en passant par le underground waterway avant que l'eau ne soit nettoyée. En mode magicien, c'est possible grâce à la combinaison de cartes Pluto et Unicorn. Dans les autres modes, il faut utiliser le mieux possible le double saut et les autres capacités pour limiter au maximum le contact avec l'eau, en évitant tous les ennemis. Certains joueurs l'ont fait sans le savoir, pensant que cette partie du jeu était un moment difficile du jeu lui-même déjà difficile. (source : wikia.com)

Interface et éléments de jeu de rôle[modifier | modifier le code]

De nombreux éléments caractérisant les jeux de rôle sont présents dans cet épisode de Castlevania. On les retrouve notamment au niveau de la gestion de l’inventaire et de l’équipement, des points d’expérience et des caractéristiques du personnage.

De plus, sur l'interface principale, les premiers éléments mis à la vue du joueur sont sa barre de vie (en rouge) et sa barre de magie (en bleu), système que l'on retrouve dans de nombreux jeux de rôles (Diablo par exemple).

Un troisième indicateur propre à la série depuis ses débuts, les cœurs, représente le courage et plus concrètement, les munitions pour l’arme secondaire traditionnellement déclenchée avec la combinaison haut + tir. Ces trois indicateurs, vie, magie et courage, peuvent voir leur capacité augmentée en dehors du cadre de l’expérience en trouvant des fioles disséminées, la plupart du temps dans des passages secrets. Les caractéristiques du personnage influent sur les aptitudes du personnage (Force, Défense, Intelligence, Chance, Expérience, Statut).

Dual Setup System[modifier | modifier le code]

Il s’agit de la principale nouveauté dans le gameplay de la série. Le Dual Setup System ou DSS consiste à combiner deux types de cartes (action et attribut) trouvées dans le jeu pour en utiliser leurs pouvoirs magiques. Il y en a dix de chaque sorte, donc vingt au total. Chaque carte ne peut être obtenue qu’après avoir tué un type d'ennemi particulier et leur obtention n’est pas systématique. Leur chance d’apparaître dépend de la caractéristique Chance du personnage : plus celle-ci est élevée, plus les chances d’obtenir un objet rare, ici une DSS, est élevée.

Les DSS action symbolisent des dieux issus de la mythologie romaine : Mercure, Vénus, Jupiter, Mars, Diane, Apollon, Neptune, Saturne, Uranus et Pluton. Ces DSS action influencent sur la forme du pouvoir associé (arme, caractéristique...).

Les DSS attribut symbolisent quant à eux des créatures mythiques : la salamandre, le serpent, la mandragore, le golem, la cocatrix, la manticore, le griffon, l’oiseau-tonnerre, la licorne et enfin le chien noir. Ces DSS attribut influencent sur la nature du pouvoir associé (feu, glace...).

Toutes les combinaisons actives de DSS consomment un certain nombre de points de magie soit de façon permanente, soit à l’activation du pouvoir soit lors d’une attaque.

Arène de combat[modifier | modifier le code]

Une arène de combat se trouve dans un recoin du château et contient dix-sept salles remplies d’ennemis. Deux cartes DSS ne peuvent pas être obtenues ailleurs que dans cette arène. Cette salle a la particularité de désactiver l’utilisation des DSS en vidant la barre de magie. Le joueur ne peut alors compter que sur son équipement ainsi que sur l’expérience acquise par le personnage pour franchir toutes les salles sans mourir.

Le passage dans cette arène est facultatif mais comme elle occupe un certain nombre de cases sur la carte, il est indispensable d’en venir à bout pour que le joueur puisse terminer Circle of the Moon à 100 %.

Note : il est possible d'utiliser malgré tous les DSS pendant de très courts instants en utilisant des potions restaurant la barre de magie.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

  • Vampire Killer
    Il s’agit du mode de jeu par défaut où les caractéristiques du personnage sont équilibrées entre puissance et magie. Le jeu commence « à nu », sans DSS ni équipement, avec le fouet légendaire Vampire Killer comme seule arme.
  • Magician
    Ce second mode de jeu est débloqué lorsque Dracula a été battu une première fois en mode Vampire Killer. Le joueur doit alors inscrire FIREBALL comme nom de personnage lors de la création de la partie pour en profiter. Comme son nom l’indique, ce mode déséquilibre les caractéristiques du personnage en favorisant la magie au détriment de la puissance. Le joueur commence sa partie avec toutes les DSS mais avec une puissance d’attaque diminuée. Il s’agit vraisemblablement du mode de jeu le plus difficile.
  • Fighter
    Ce troisième mode de jeu se débloque après que le joueur a défait Dracula en mode Magician. Le nom à saisir est alors GRADIUS. C’est un clin d’œil à la série Gradius de Konami. À l’inverse du mode Magician, celui-ci mise sur la puissance brute du héros tout en limitant sa puissance magique.
  • Shooter
    Ce quatrième mode de jeu est accessible une fois le jeu terminé dans le mode Fighter. Il faut prendre CROSSBOW comme nom de personnage lors de la création de la partie. Le personnage est alors aussi faible et fragile que dans le mode Magician, mais en revanche il commence avec cinq fois plus de cœurs et ses armes de jet sont nettement plus puissantes (notamment la dague qui devient à tête chercheuse).
  • Thief
    Le cinquième et dernier mode de jeu est accessible aux joueurs ayant vaincu Dracula dans les quatre autres modes. Il faut choisir DAGGER comme nom de personnage lors de la création de la partie. Comme dans les modes Magician et Shooter, les caractéristiques du héros sont alors sévèrement diminuées, sauf la chance qui atteint des valeurs impressionnantes (seize fois plus que la normale à la création et pouvant plafonner à une valeur 9999). Les handicaps sont alors compensés par le nombre important d’objets trouvés.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Originellement appelé Akumajo Dracula: Circle of the Moon au Japon et Castlevania: Circle of the Moon aux États-Unis, le jeu perd son sous-titre « Circle of the Moon » lors de sa sortie en Europe.
  • Circle of the Moon n’a été édité qu’en japonais et en anglais. Seule la boîte fait état de la langue française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]