Castlevania: The New Generation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Castlevania
The New Generation
Image illustrative de l'article Castlevania: The New Generation

Éditeur Konami
Développeur Konami

Date de sortie Icons-flag-us.png [1]
Icons-flag-jp.png 18 mars 1994[1]
Icons-flag-eu.png 20 mars 1994[1]
Genre Plate-forme
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Mega Drive
Média Cartouche
Contrôle Manette

Castlevania: The New Generation, connu au Japon sous le titre Vampire Killer ou bien sous-titré Bloodlines en Amérique du Nord, est un jeu vidéo de plate-forme sorti en 1994 sur Mega Drive[1]. Le jeu a été développé et édité par Konami.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action du jeu se déroule dans une timeline réelle : celle de la Première Guerre Mondiale, elle-même placée dans un historique fictif, soit une vingtaine d'années après que Kincy Morris (Quincy Morris basé sur le personnage de Bram Stocker), descendant de la famille Belmont, a tué Dracula[2].

Le joueur est plongé dans un univers mêlant faits réels et mythes. En effet, le résumé du jeu nous explique que bien que l'incident qui fut à l'origine de la Première Guerre Mondiale fut le meurtre du Prince d'Autriche en 1914 à Sarajevo, il y avait, derrière tout ça, une autre personne qui tirait toutes les ficelles dans un but bien précis. Il s'agit d'Elizabeth Bartley, une vampire qui, au début du XVe siècle, avait été exécutée après avoir bu le sang de 800 jeunes filles afin de trouver la beauté éternelle[3], puis ressuscitée 300 ans plus tard par Drotia Tzuentes (Dorottya Szentes en VO d'après le personnage historique), vieille et horrible sorcière au service d'Elizabeth, et qui entrave le travail des chasseurs de vampires en faisant appel aux démons[4]. Elizabeth Bartley (Élisabeth Báthory en VO d'après le personnage historique) serait donc à l'origine de cette guerre en cherchant à conquérir toutes les âmes d'Europe, dans le but de redonner la vie à son oncle Dracula, et de faire payer la mort de celui-ci à l'humanité.

Le jeu démarre devant le château de Dracula. Deux hommes s'y trouvent[5].

Le premier est John Morris, fils de Kincy Morris, mort en ôtant la vie à Dracula. John Morris perpétue la tradition familiale des Belmont en étant lui-même chasseur de vampires. Son arme de prédilection est un fouet tueur de vampires[6].

Le second est Eric Lecarde. Depuis qu'un vieil homme lui a appris sa destinée (le but de sa vie serait, d'après cet étrange vieillard, de combattre les vampires, alors qu'Eric Lecarde n'aspirait jusqu'alors qu'à devenir sculpteur), il fait d'étranges et mystérieuses expériences, mais s'il vient jusqu'au château, c'est tout d'abord pour venger sa fiancée, qu'Elizabeth Bartley à transformée en vampire. Son arme de prédilection est sa « Lance des Sorcières »[7](« Lance d'Alucard » en VO).

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Logo du jeu en Amérique du Nord.

Cet épisode est inédit sur Mega Drive et offre la possibilité d'incarner deux personnages. Le premier, John Morris, est un descendant de la famille des Belmont et se trouve doté du traditionnel fouet lui offrant également la possibilité de se suspendre aux plafonds. Le second personnage jouable, Eric Lecarde, est armé d'une hallebarde et possède des coups spécifiques ainsi que la possibilité d'effectuer un « super saut ».

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Consoles + (FR) 82%[8]

Castlevania: The New Generation reçoit un accueil mitigé de la part de Consoles +, qui lui reproche ses mauvais graphismes, ses piètres musiques comparé à Super Castlevania IV et sa grande difficulté, mais souligne les quelques originalités du jeu[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Dates et jaquettes de Castlevania: The New Generation », sur Gamespot.
  2. Page 6 du manuel d'instruction original du jeu.
  3. Page 58 du manuel d'instruction original du jeu.
  4. Page 56 du manuel d'instruction original du jeu.
  5. Page 8 du manuel d'instruction original du jeu.
  6. Page 52 du manuel d'instruction original du jeu.
  7. Page 54 du manuel d'instruction original du jeu.
  8. a et b « Castlevania The New Generation », Consoles +, no 30,‎ , p. 92-93