Castelsilano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant italien image illustrant la Calabre
Cet article est une ébauche concernant une commune italienne et la Calabre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Castelsilano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Coat of arms of Calabria.svg Calabre 
Province Italy.Province.Crotone.COA.png Crotone 
Code postal 88834
Code ISTAT 101005
Code cadastral B968
Préfixe tel. 0984
Démographie
Population 1 092 hab. (31-12-2010[1])
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 16′ 00″ Nord 16° 46′ 00″ Est / 39.26667, 16.76667
Altitude Min. 900 m – Max. 900 m
Superficie 3 900 ha = 39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calabre

Voir sur la carte administrative de Calabre
City locator 14.svg
Castelsilano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Castelsilano

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Castelsilano
Liens
Site web http://www.comune.castelsilano.kr.it/

Castelsilano est une commune italienne de la province de Crotone dans la région Calabre en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 25 juin 1980, un MiG-23MS de la force aérienne libyenne de la base aérienne de Benina, piloté par un pilote de la force aérienne syrienne en mission de formation régulière, s'écrase sur le mont Sila. Le pilote avait reçu un nouveau masque respiratoire qui s'est révélé trop grand. Lorsqu'il est monté à une altitude supérieure à 5 000 mètres, il a oublié d'activer le 100 % d'oxygène et est entré en hypoxie. Son MiG-23 - mis en pilotage semi-automatique - a été réglée en mode « palier rectiligne », et a donc continué de voler. Finalement, il s'écrasa en Italie après une panne de carburant. Sa découverte le 18 juillet 1980 à fait naitre beaucoup de spéculations à la suite de la Tragédie d'Ustica du 27 juin 1980[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Événement commémoratif[modifier | modifier le code]

Fêtes, foires[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Belvedere di Spinello, Caccuri, Casabona, Cerenzia, San Giovanni in Fiore, Santa Severina, Savelli, Verzino

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Arnaud Delandande, « Tragédie d'Ustica ou comment utiliser une théorie conspirationniste pour faire de l'audimat », sur AeroHisto,‎ (consulté le 28 janvier 2016).