Castelnau-sur-l'Auvignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Castelnau-sur-l'Auvignon
Castelnau-sur-l'Auvignon
Monument aux morts des combats du 21 juin 1944.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Condom
Intercommunalité Communauté de communes de la Ténarèze
Maire
Mandat
Maurice Didier Daniel Boison
2020-2026
Code postal 32100
Code commune 32080
Démographie
Gentilé Castelnonois, Castelnonoise
Population
municipale
143 hab. (2018 en diminution de 19,21 % par rapport à 2013)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 58′ 22″ nord, 0° 27′ 28″ est
Altitude 166 m
Min. 98 m
Max. 209 m
Superficie 10,22 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Condom
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Baïse-Armagnac
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Castelnau-sur-l'Auvignon
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Castelnau-sur-l'Auvignon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castelnau-sur-l'Auvignon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castelnau-sur-l'Auvignon

Castelnau-sur-l'Auvignon (Castèthnau d'Auvinhon en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Castelnau-sur-l'Auvignon est une commune de Gascogne située dans la Ténarèze, quelques kilomètres à l'est de Condom.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Castelnau-sur-l'Auvignon[1]
Gazaupouy
Condom Castelnau-sur-l'Auvignon La Romieu
Caussens Blaziert Marsolan

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Castelnau-sur-l'Auvignon se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Auvignon arrose la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Castelnau-sur-l'Auvignon est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Condom, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 23 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (99,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (99,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (83,4 %), zones agricoles hétérogènes (14,4 %), cultures permanentes (1,7 %), forêts (0,4 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’agent britannique du Special Operations Executive (SOE) George Starr (nom de code Hilaire), avait son QG à Castelnau à partir du printemps 1943. Il contacte la résistance qu’il fournit en armes dans tout le sud-ouest de la France (excepté les FTPF du PCF et les communistes espagnols). Il constitue d’importants maquis grâce aux nombreux guérilleros espagnols arrivés dans la région lors de la Retirada[9].

Le , Castelnau-sur-l'Auvignon est le théâtre de violents combats entre le groupe de résistants du maquis de Castelnau autour de George Starr, alias le colonel Hilaire[9], et l'armée allemande. En se repliant, les maquisards font sauter une tour de l'ancien château médiéval, dans laquelle étaient entreposées leurs munitions. Les Allemands incendient le village, dont les habitants avaient été évacués avant le début des combats. Les maquisards de Castelnau sont évacués vers Condom par le Bataillon de l'Armagnac du commandant Maurice Parisot, qu’ils intègreront en 1945. Castelnau-sur-l'Auvignon est la seule commune du Gers titulaire de la Croix de guerre 1939-1945[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001
2008
Jacques Verduzan DVD  
2008 En cours Maurice Boison[11] SE Agriculteur, Président de la Communauté de communes

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13].

En 2018, la commune comptait 143 habitants[Note 3], en diminution de 19,21 % par rapport à 2013 (Gers : +0,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
346375397380340434407427377
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
397392382362344325298269271
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
234237209215215205185187179
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
157147148139161155175150143
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : armagnac (eau de vie).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • George Starr alias le « colonel Hilaire » (1904 - 1980), agent secret britannique du Special Operations Executive.
  • Jeanne Robert (1914 - 2017), institutrice originaire de la région Lilloise et réfugiée dans le Gers. Nommée à Castelnau en 1941 et membre du réseau de résistance Victoire, Jeanne Robert a caché l'agent secret George Starr avec lequel elle a mené des actions de résistance. Menacée par la Gestapo, elle fuit par l'Espagne en octobre 1943 et se réfugie en Angleterre jusqu'à la fin de la guerre. Elle fut enfin décorée de la Légion d'honneur en 2016, à l'âge de 102 ans.
  • Maurice Parisot (1899 - 1944), résistant français.
  • Henri Sevenet
  • Enzo Lorenzi, dit "Robert le blond". Il est l'un des chefs de la 35e brigade FTP-MOI Marcel Langer issue de la Main-d'œuvre immigrée (M.0.I.). Avec ses hommes, il combat au nord de Castelnau-sur-l'Auvignon, en appui des éléments espagnols commandés par Tomas Guerrero Ortega dit "Camilo"[17].
  • Tomas Guerrero Ortega, dit "Camilo" dans la Résistance (Madrid, 25 septembre 1913 - Aignan, 1er juin 1997). Lieutenant dans l'Armée de terre espagnole, il quitte l'armée pour indiscipline, en 1935. Il adhère au Pari communiste espagnol. Il participe à la guerre civile espagnole. Il a dirigé un groupe de maquisards espagnols pendant l'occupation allemande et participa aux combats autour de Castelnau-sur-l'Auvignon[18].
  • Roger Larribeau, maire de Castelnau sur l'Auvignon pendant l'occupation. Avec sa complicité, George Starr ("Hilaire") et Jeanne Robert purent agir pour leurs activités clandestines.
  • Famille Novarini. Agriculteurs de Castelnau, ils apportèrent leur soutien à la résistance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 avril 2021)
  9. a et b Interview de Jean Crémieux-Brilhac par Jean-Pierre Azéma, « Ce que la Résistance doit aux Anglais », L’Histoire, no 381, novembre 2012, p. 12
  10. Voir la notice sur le monument commémoratif à côté de la tou.
  11. Site de la préfecture - fiche de Castelnau-sur-l'Auvignon
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Ancienne commanderie d'Abrin », notice no PA00094757, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Jean-Yves Boursier, La guerre de partisans dans le sud-ouest de la France 1942-1944: La 35e brigade FTP-MOI, p. 55, L'Harmattan, Paris, 1992 (ISBN 2-7384-1707-8).
  18. Le Gers: dictionnaire biographique de l'Antiquité à nos jours, p. 178, Société archéologique et historique du Gers, Auch, 1999 ; p. 365