Casimir d'Angosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Angosse.
Casimir d'Angosse
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
PauVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Activité

Claude-Alexandre-Casimir d'Angosse est un homme politique français, né le à Paris et décédé le à Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le comte Casimir d'Angosse est le fils de Jean-Paul, marquis d'Angosse (1732-1798) et de Pétronille d'Usson de Bonnac (c.1749-1814). Il fit ses études au collège de Sorèze et devint haut fonctionnaire sous l'Empire : auditeur au Conseil d'État en 1809, puis sous-préfet à Pau, de 1811 à 1815.

La Restauration le renvoya à la vie privée et il se consacra à ses terres, dans le Vic-Bilh.

Le , Casimir d'Angosse fut élu député des Basses-Pyrénées. Il siégea au centre-droit et s'associa à l'« adresse irrespectueuse » votée par 221 députés, qui demandaient un régime parlementaire. Cette audace n'empêcha pas sa réélection le . Il fut également conseiller général du Gers.

À la mort de son frère aîné Charles, en 1835, il reçut la nue-propriété des forges de la vallée de l'Ouzom dont l'usufruit alla à Armand. Le , un décret de Louis-Philippe l'appela à la Chambre des pairs, mais il n'y siégea que peu de temps et mourut l'année suivante.

Casimir d'Angosse avait épousé Rose d'Arcangues (1793-1817) et eut un fils, Charles, marquis d'Angosse (1816-1873).

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Observations relatives à l'impôt sur les vins et eaux-de-vie, Paris, imprimerie de Guiraudet, 1829, 38 p.
  • Notices sur la vallée d’Ossau, en Béarn, Pau, 1838, 104 p.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Casimir d'Angosse », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, [détail de l’édition]
  • Charles de Picamilh, Statistique générale des Basses-Pyrénées, Pau, 1858
  • Diane de Maynard, La descendance de Jean-Paul marquis d'Angosse (1732-1798), Paris, éd. Christian, 1998

Articles connexes[modifier | modifier le code]