Caserne des pompiers à Bela Crkva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Caserne des pompiers à Bela Crkva
Ватрогасни дом у Белој Цркви
Vatrogasni dom u Beloj Crkvi
Présentation
Type
Destination initiale
Auberge
Style
Construction
1785
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
District
Municipalité
Localité
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

La caserne des pompiers à Bela Crkva (en serbe cyrillique : Ватрогасни дом у Белој Цркви ; en serbe latin : Vatrogasni dom u Beloj Crkvi) est située à Bela Crkva, dans la province de Voïvodine et dans le district du Banat méridional, en Serbie. Elle est inscrite sur la liste des monuments culturels de grande importance de la République de Serbie (identifiant no SK 1467)[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le bâtiment a été construit en 1785, à l'époque où Bela Crkva faisait partie de la Frontière du Banat, une zone tampon entre les terres autrichiennes et l'Empire ottoman[1]. Il a d'abord abrité une auberge appelée « Zlatni jelen » (le « Cerf d'or ») puis a servi de local résidentiel et commercial. Il est ensuite devenu une caserne de pompiers[1].

Il est constitué d'un rez-de-chaussée et d'un étage et s'inscrit dans un plan rectangulaire. Il est doté de murs épais et massifs avec des voûtes de grande portée soutenues par des piliers solides à section carrée. Une galerie court le long des façades sud et ouest et l'ensemble est recouvert d'un toit pentu ; un grand sous-sol occupe la majeure partie de la zone inférieure de l'édifice[1].

Par son architecture et par la décoration des façades, le bâtiment peut être rattaché au style baroque et il est caractéristique des constructions de la Frontière militaire de la fin du XVIIIe siècle ; il est un des rares survivants des réalisations de cette époque[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]