Caserne Clisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caserne Clisson
Pont Pontivy.JPG
La caserne Clisson et le pont de la RD2.
Présentation
Destination initiale
Construction
Rénovation
Propriétaire
Statut patrimonial
Inscrit MH (façade et toit en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Rue du Deuxième-Chasseur-à-Cheval et 1 rue Julien-GuidardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pontivy, Morbihan
Flag of France.svg France
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg

La caserne Clisson est une caserne de gendarmerie de Pontivy, dans le Morbihan, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

La caserne est située en bordure du Blavet, rive droite, à Pontivy. Son emprise est délimitée par la rue Édouard-Branly à l'ouest, la rue Julien-Guidard au nord et le quai du Plessis à l'est.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La caserne tient son nom d'Olivier V de Clisson, compagnon d'armes de Bertrand du Guesclin[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La caserne est voulue par Napoléon Ier pour sa ville nouvelle de Napoléonville dès 1802[1]. La construction du bâtiment commence en 1805 avec, notamment, des pierres du château de Coët-an-Fao, en Séglien, que le marquis de Rosily avait acquis en 1803[1]. Elle est inaugurée en 1811 après six années de travaux[1] et sert déjà de casernement pour l'armée.

Le , la caserne est affectée au 2e régiment de chasseurs à cheval[1], qui y reste jusqu'en 1927, et sa dissolution[1].

Le bâtiment change d'affectation durant la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle il devient centre mobilisateur[1], avant de retrouver sa fonction première dès 1945 lorsque la gendarmerie départementale en occupe le bâtiment sud[1]. Elle est rejointe en 1955 par un escadron de gendarmerie mobile[1], qui est provisoirement dissous en 1981 quand l'état des bâtiments devient trop préoccupant[1].

De conséquents travaux de restauration sont entrepris entre 1986 et 1988[1]. Des travaux de rénovation énergétique sont entrepris en 2018[2].

La façade et les toitures du bâtiment principal et des deux pavillons qui l'entourent font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par l'arrêté du [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal est construit selon le style Empire, en vigueur à l'époque[3]. Il se présente comme un vaste édifice bâti sur trois niveaux, auxquels s'ajoute un niveau de combles avec lucarnes[3]. Du bâtiment d'origine, ne subsiste toutefois qu'une porte en façade[1]. Ce bâtiment principal est encadré de deux pavillons plus petits construits selon le même modèle[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l « La gendarmerie, caserne de Napoléonville », sur Ouest-France, (consulté le 14 avril 2018)
  2. Angélique Goyet, « Dans le Morbihan, 140 logements rénovés à la gendarmerie de Pontivy en 2018 », sur Actu.fr, (consulté le 14 avril 2018)
  3. a b c et d « Caserne Clisson », notice no PA00091565, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]