Cascade de Gavarnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les Pyrénées image illustrant une ou des chutes d'eau
Cet article est une ébauche concernant les Pyrénées et une ou des chutes d'eau.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cascade de Gavarnie
Grande Cascade de Gavarnie
La Cascade et le cirque de Gavarnie.
La Cascade et le cirque de Gavarnie.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Localisation Cirque de Gavarnie
Coordonnées 42° 41′ 36″ nord, 0° 00′ 16″ ouest
Caractéristiques
Hauteur totale 422 m
Sauts 2
Plus grand saut 281 m
Largeur 15 m
Altitude ~ 2 200 m
Hydrographie
Cours d'eau Gave de Pau
Bassin versant Adour
Débit moyen 6 m3/s

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cascade de Gavarnie

La cascade de Gavarnie, également appelée Grande cascade de Gavarnie, est une chute d'eau du Cirque de Gavarnie, cirque glaciaire localisé dans la partie centrale des Pyrénées françaises (département des Hautes-Pyrénées) et appartenant au Parc national des Pyrénées.

Description[modifier | modifier le code]

Avec ses 423 mètres de hauteur, la cascade de Gavarnie est la plus haute chute d'eau de France métropolitaine[1], et l'une des plus importantes d'Europe[2]. Le gave de Gavarnie ou gave de Pau, à quelques centaines de mètres de sa source sise dans un contrefort du Marboré, y dégringole un pan de muraille impressionnant, la paroi de la Grande Cascade. La hauteur de la chute, divisée en deux sauts dont le plus important rattrape un dénivelé de 281 m, est si importante que l'eau se vaporise en un panache d'embruns. Le courant d'air de la cascade détermine un micro-climat froid à son pied et entretient un névé avec un pont de neige (qui disparaît peu à peu avec la hausse des températures)[3]. Le débit est très variable, pouvant descendre à 6 m³/s en période d'étiage et atteindre 200 m³/s durant les crues[2].

Pour y accéder, à Gavarnie, remonter le chemin muletier qui remonte jusqu'à l'hôtel du Cirque, bâti à la limite des éboulis, puis suivre la piste qui mène au pied de la Cascade.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les chutes du Trou de Fer et la Cascade Blanche, tous deux dans l'île de La Réunion, sont plus hautes et font respectivement 725 et 640 mètres de hauteur.
  2. a et b (en) La Cascade de Gavarnie sur le World Waterfall Database.
  3. Article de Pierre Minvielle in Guide des merveilles naturelles de la France, Sélection du Reader's Digest, 1973, p. 252.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]