Carthage (ferry)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carthage
قرطاج
Image illustrative de l’article Carthage (ferry)
Le Carthage approchant le port de La Goulette
Type Ferry
Histoire
Chantier naval Construction : Bruce Shipyard, Landskrona, Drapeau de la Suède Suède (#203)
Finitions : Fosen Mekaniske Verksted, Rissa, Drapeau de la Norvège Norvège (#68)
Lancement
Mise en service
Statut en service
Caractéristiques techniques
Longueur 180 m
Maître-bau 27,50 m
Tirant d'eau 6,50 m
Tonnage 31 647 UMS
Propulsion 4 moteurs Sulzer 12ZAV40S
Puissance 34 560 kW
Vitesse 23,5 nœuds
Caractéristiques commerciales
Pont 12
Capacité 2 208 passagers
666 véhicules
Carrière
Armateur CTN
Pavillon Drapeau de la Tunisie Tunisie
Port d'attache La Goulette
Indicatif Tango.svg Sierra.svg Mike.svg Tango.svg (TSMT)
IMO 9185396

Le Carthage (arabe : قرطاج ou Qirtaj) est un ferry de la Compagnie tunisienne de navigation (CTN).

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit aux chantiers suédois Bruce Shipyard en 1998 puis achevé en Norvège au sein des chantiers Fosen Mekaniske Verksted entre décembre 1998 et juin 1999, il est baptisé d'après l'ancienne citée punique de Carthage. Mis en service en juin 1999 entre la Tunisie, la France et l'Italie, il est à l'époque le navire amiral de la CTN.

Supplanté par le Tanit en 2012, il dessert désormais principalement l'Italie en été ainsi que la France le reste de l'année. Alors que son port d'attache est La Goulette, il est affecté sur les lignes reliant Tunis à Marseille et Gênes. Il est également affecté sur la ligne reliant Zarzis à Marseille dès le [1].

Équipements[modifier | modifier le code]

Au niveau des équipements, le Carthage est doté de :

  • trois restaurants : le Baal, le Elyssa et le Tanit ;
  • trois bars : le Amilcar, le Carthage et le Hannibal ;
  • un self-service ;
  • une piscine, une piscine pour enfants et un jacuzzi ;
  • une salle de jeux pour les enfants ;

• une mosquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tunisie : l'instant d'arrivée du ferry Carthage au port de Zarzis », sur tunisienumerique.com, (consulté le 7 avril 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]