Cartel de Milenio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cartel de Milenio, ou Los Valencia, est une organisation criminelle mexicaine, originairement basée dans le Michoacán et dirigée par Luis Valencia Valencia. Le groupe est issu d'une scission du cartel de Juárez en 1999. Depuis, il se serait transféré à Guadalajara (Jalisco), s'associant au cartel de Sinaloa[1].

Luis Valencia Valencia prit le contrôle du groupe après l'arrestation d'Armando Valencia Cornelio le . Le groupe est actif dans au moins six États du Mexique : le Michoacán, le Colima, le Jalisco, l'État de Mexico, le Nuevo León et le Tamaulipas, où il produit et trafique de la marijuana et de l'héroïne. Il s'est affronté au groupe paramilitaire Los Zetas qui tentait de lui prendre des territoires dans le Bajío (en) [2]. A Apatzingán, quatrième ville du Michoacán située au cœur de la région Tierra Caliente (en) qui comprend des parties du Guerrero, du Michoacán et de l'État de Mexico, les Valencia se sont affrontés aux Zetas et à La Familia Michoacana[3]. Apatzingán est devenu l'une des villes symboles de la « guerre contre la drogue » proclamée par le président Felipe Calderon.

Le cartel a souffert de défections, telle celle de Carlos Rosales Mendoza, qui contrôle La Unión (Guerrero) (es) et a rejoint le cartel du Golfe, qui lui a envoyé Los Zetas pour le protéger[3]. Mais Rosales Mendoza fut arrêté en octobre 2004[3].

Membres du cartel[modifier | modifier le code]

  • Luis Valencia Valencia, chef du cartel après l'arrestation d'Armando Valencia Cornelio le .
  • Ventura Valencia Valencia, frère de Luis Valencia Valencia, assassiné le à Tepalcatepec. Les autorités attribuent le meurtre au cartel du Golfe[1]. Les trois premiers mois de 2007, la guerre entre le cartel de Milenio, associé au cartel de Sinaloa, contre le cartel du Golfe, avait déjà fait plus de 100 victimes parmi les trafiquants[1].
  • Oscar Nava Valencia
  • Rubén Eleazar Oseguera Cervantes “El Mencho”
  • Juan Farías Álvarez “El Abuelo”
  • Carlos Rosales Mendoza (jusqu'à sa défection pour le cartel du Golfe)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Marco Antonio Duarte, Ejecutan a uno de Los Valencia, Cambio de Michoacan, 18 avril 2007
  2. Alejandro Suverza, ‘Los Zetas’ se salen de control, El Universal, 12 janvier 2008
  3. a, b, c, d, e et f Georges Grayson, La Familia: Another Deadly Mexican Syndicate, Zimbio.com, 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]