Carte rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
La carte rose.

La carte rose[1],[2],[3] (en portugais : mapa cor-de-rosa) était un projet géo-politique de 1887 du gouvernement portugais, présenté par Henrique de Barros Gomes, dans lequel les colonies de l'Angola et du Mozambique étaient réunies sur un axe est-ouest. Or, ce projet s'opposait aux plans britanniques qui visaient à réunir Le Cap et Le Caire suivant un axe vertical. À la conférence de Berlin de 1885, tous les pays réunis, à l'exception du Royaume-Uni, étaient prêts à entériner ce projet. Le 11 janvier 1890, le gouvernement britannique, en violation du traité de Windsor de 1386 — lequel avait toujours garanti un profond respect entre les deux nations — et du traité de Berlin de 1885, lance un ultimatum demandant que les Portugais se retirent des territoires des Makololo et des Machona (rivière Shire, sud du lac Malawi).

Le gouvernement portugais est obligé de céder (traité anglo-portugais de 1891) devant l'ultimatum britannique de 1890, provoquant une vague d'indignation contre le Royaume-Uni et contre la monarchie portugaise. Des émeutes éclatent face à cette humiliation nationale. Une première révolte républicaine échoue début 1891. C'est à cette occasion qu'est composé ce qui deviendra l'hymne national portugais[4]. On appelle au boycott des produits britanniques. Une souscription publique est même organisée pour doter le pays d'un croiseur. Le Parti républicain capitalise sur ce mécontentement qui enfle et finira par renverser la monarchie en octobre 1910. Le mécontentement a également une conséquence sur la conscience collective portugaise : elle marque ici son attachement à la nation et à son empire colonial, attachement dont on observe les conséquences tout au long du XXe siècle.

Une dizaine d'années plus tard, cet espace africain au centre des tensions diplomatiques entre le Portugal et le Royaume-Uni sera notamment occupé par la Rhodésie de la British South Africa Company.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [lire en ligne (page consultée le 8 septembre 2016)].
  2. [lire en ligne (page consultée le 8 septembre 2016)].
  3. [lire en ligne (page consultée le 8 septembre 2016)].
  4. Histoire du Portugal de Jean François Labourdette, Paris, Fayard, 2000, p. 535

Lien externe[modifier | modifier le code]