Carte babylonienne du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte babylonienne du monde (vers 700 - 500 av. J.-C.).

La carte babylonienne du monde est une représentation schématique avec inscriptions du monde connu du point de vue babylonien. La carte est tracée sur une tablette d'argile, montrant Babylone un peu au nord du centre de la tablette d'argile qui est endommagée, et contenant également une morceau de texte cunéiforme[1].

Elle est généralement datée du Ve siècle av. J.-C. Elle a été découverte à Sippar, au sud de l'Irak, à 97 km au nord de Babylone sur la rive est de l'Euphrate, et publiée en 1899[2]. La tablette d'argile a été déposée au British Museum (BM 92687).

On suppose que les endroits indiqués peuvent faire références à des régions réelles, mais peuvent aussi représenter une représentation mythologique du monde[3].

Description des zones cartographiées[modifier | modifier le code]

La carte est circulaire avec deux cercles extérieurs. Des textes cunéiformes étiquettent tous les endroits à l'intérieur de la carte circulaire, ainsi que dans quelques régions extérieures. Les deux cercles extérieurs représentent les limites de l'eau qui est étiquetée comme « rivière d'eau amer », la mer salée.

Babylone est au centre de la carte ; les lignes parallèles en bas semblent représenter les marais du sud, et une ligne courbe en venant du nord, nord-est semble représenter les monts Zagros[3].

Il existe sept petits cercles intérieurs périphérie, à l'intérieur du cercle, et elles peuvent représenter sept cités.

Sept triangles sur le cercle externe (périmètre de l'eau), sont nommées îles, mais la tablette d'argile endommagée a perdu les trois îles sur le bord inférieur de la tablette.

Les trois îles sont nommées :

île lieu du soleil levant
île le soleil est caché et rien ne eut être vu
île au-delà du vol des oiseaux[3].
Objets de la carte babylonienne du monde [4]
BabylonianWorldMap2.jpg
1. "Montagne" (akkadien : šá-du-ú)
2. "Cité" (akkadien : uru)
3. Urartu (akkadien : ú-ra-áš-tu)
4. Assyrie (akkadien : kuraš+šurki)
5. Der (akkadien : dēr)
6. ?
7. Marécage (akkadien : ap-pa-ru)
8. Elam (akkadien : šuša)
9. Canal (akkadien : bit-qu)
10. Bit Yakin (akkadien : bῑt-ia-᾿-ki-nu)
11. "Cité" (akkadien : uru)
12. Habban (akkadien : ha-ab-ban)
13. Babylone (akkadien : tin.tirki), coupée par l'Euphrate

14 — 17. Océan (eau salée, akkadien : idmar-ra-tum)

18 — 22. Objets mythologiques

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kurt A. Raaflaub, Richard J. A. Talbert, Geography and Ethnography: Perceptions of the World in Pre-Modern Societies, p. 147, John Wiley & Sons, 2009 (ISBN 1-4051-9146-5)
  2. Kerrigan, The Ancients in Their Own Words, Babylonian Map of the World, p. 36-37.
  3. a, b et c Kerrigan, p. 37.
  4. Wikipédia en russe.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kerrigan, The Ancients in Their Own Words, Michael Kerrigan, Fall River Press, Amber Books Ltd, 2009. (ISBN 978-1-4351-0724-3)
  • Wayne Horowitz, The Babylonian Map of the World, ans : Iraq 50, 1988, p. 147-165

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]