Carte de Ferraris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Carte Ferraris)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant la géographie
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et la géographie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Carte de Maastricht.
Carte de Liège alors en Principauté de Liège.

La carte de Ferraris ou carte des Pays-Bas autrichiens est une carte historique établie entre 1770 et 1778 par le comte Joseph de Ferraris, directeur de l'école de mathématique du corps d'artillerie des Pays-Bas, sur commande du gouverneur Charles de Lorraine. Il s'agit de la première cartographie systématique et à grande échelle, aussi bien en « Belgique » que dans toute l'Europe occidentale[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le levé topographique a été effectué sur le territoire aujourd'hui belge et luxembourgeois ainsi que sur une partie des territoires allemands et néerlandais.

Entièrement réalisée et dessinée à la main par des élèves officiers, la carte de Ferraris avait une vocation exclusivement militaire : elle retraçait les éléments stratégiques les plus importants comme des rivières, des ponts ou des chemins creux permettant d'y cacher des troupes.

Elle fut publiée à l'échelle originale du 1/11.520 et compte 275 planchettes.

Une version "grand public" appelée Carte marchande et réalisée à l'échelle 1/86.400, contient 25 feuilles et avait pour but de couvrir les frais d'établissement de la carte[2].

Dépourvue de système de référence, la carte renseigne le relief, l'occupation du sol, l'habitat, le réseau routier et le réseau hydrographique, l'organisation paroissiale ainsi que les limites administratives de l'époque. De nombreuses enclaves sont d'ailleurs visibles. Certaines d'entre elles, appartenant au territoire français en 1770, n'ont été que partiellement cartographiées.

L'ensemble des planches sont consultables sur le site de l'IGN avec l'accord de la Bibliothèque royale de Belgique et ont fait l'objet d'une publication en 2009 en version légèrement réduite, sous forme d'un important volume de 51 sur 40 cm et d'un poids de 11,5 kg[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe De Maeyer, « Les Cartes de Ferraris » (consulté le 20 octobre 2012).
  2. Wouter Bracke, "FERRARIS, Joseph-Johann-Franz (Comte) de (1726-1814)", Carte de Cabinet des Pays-Bas autrichiens, KBR.
  3. Guy Duplat, « Les Ferraris ou comment était la Belgique en 1777 », sur lalibre.be,‎ (consulté le 20 octobre 2012).
  4. Atlas Ferraris, Lannoo, (ISBN 978-9-0209-8138-4)