Cartago (Costa Rica)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cartago.

Cartago
Cartago (Costa Rica)
Basilica de Nuestra Señora de Los Ángeles
Administration
Pays Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Province Cartago
Canton Cartago
District Cartago Oriental
et Cartago Occidental
Fondation 1563
Maire
Mandat
Rolando Rodriguez Brenes
2016-2020
Code postal 30101 / 30102
Code Inec 3.01.01 / 3.01.02
Démographie
Gentilé Cartagineses
Population 161 727 hab. (2018)
Densité 18 462 hab./km2
Géographie
Coordonnées 9° 52′ 00″ nord, 83° 55′ 00″ ouest
Altitude 1 435 m
Superficie 876 ha = 8,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Costa Rica

Voir la carte administrative du Costa Rica
City locator 12.svg
Cartago

Géolocalisation sur la carte : Costa Rica

Voir la carte topographique du Costa Rica
City locator 12.svg
Cartago
Liens
Site web http://www.muni-carta.go.cr

Cartago est une des principales villes et la capitale religieuse du Costa Rica, capitale du canton et de la province du même nom. Elle est située dans la vallée de Guarco, dans la région centrale du Costa Rica, à une altitude de 1 435 m, sur les pentes du volcan Irazú, et à 24 km au sud-est de la capitale San José.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Climat :

Le climat de Cartago peut être défini comme tropical humide, modifié par la hauteur et la présence des montagnes. C'est au final un climat tempéré, influencé à la fois par les Caraïbes et par le Pacifique. Il est caractérisé par des précipitations modérées et des températures fraîches. Les précipitations sont proches de 2000 mm par an, avec 128 jours de pluie et un seul mois sec. La température maximale moyenne est de 26 degrés Celsius et la moyenne minimale de 15 degrés. En ce qui concerne le type et la quantité de précipitations, l'influence est nettement caribéenne. Les alizés du nord-est sont les principaux responsables de l’apport d’humidité dans la vallée. Cela permet de maintenir une végétation et des paysages toujours verts, même pendant la période la plus sèche.

  • Population :

Cartago est la troisième ville du Costa Rica en termes de population (après San José, Alajuela) et la deuxième agglomération du pays avec près de 300 000 habitants, dépassée uniquement par la région métropolitaine de San José, capitale de la République.
Le nom officiel de ses habitants est "cartaginés, -a" , bien que le terme "cartagos" soit utilisé de manière courante pour désigner la population de la localité. La ville a deux surnoms, "la vieille métropole", en référence à l'époque où elle était la capitale du Costa Rica, et "la ville des Brumes", en référence au brouillard qui se développe dans la région pendant une grande partie de l'année. Ce dernier surnom a donné naissance au nom populaire "brumoso, -a", largement utilisé pour désigner l'équipe de football de la ville et ses fans.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Cartago a été fondée en 1563 par le conquistador espagnol Juan Vázquez de Coronado qui déclara au roi Philippe II d'Espagne: "J'ai dessiné une ville dans cette vallée, assise près de deux rivières; la vallée a trois lieues de longueur, de nombreuses terres pour le blé et le maïs, le climat de Valladolid , bon sol et bon ciel. J’ai appelé la ville Cartago, et cette province du même nom. " Son nom d'origine était Santiago de Cartago, car son église était dédiée à l'apôtre de Saint-Jacques. En 1572, la ville fut déplacée car son emplacement s'est révélé inondable, puis déplacée de nouveau avant 1577 à son troisième et dernier lieu. De 1540 à 1573 environ, le territoire qui se compose aujourd’hui du Costa Rica, de la côte atlantique du Nicaragua, d’une partie du Honduras et d’une partie du territoire du Panama a été nommé Province de Cartago. Le nom et les limites de cette province ont été attribués par le roi Carlos Ier d'Espagne par décret royal du ,

Cartago, l'un des premiers établissements permanents des Espagnols au Costa Rica, compta bientôt de nombreuses familles métisses. À la périphérie de son secteur occidental se forma la ville indigène de San Juan de Herrera de los Naborios, et un quartier de noirs, mulâtres et zambos, connu comme Puebla de los Pardos ou Puebla de los Ángeles, car il y avait une image de la Vierge des Anges qui en faisait un centre de pèlerinage.

Depuis sa fondation jusqu'à l'indépendance du Costa Rica en 1821, Cartago fut la résidence des gouverneurs et des principales autorités, ainsi que des familles les plus riches et les plus influentes. Cependant, son développement social et économique fut limité pendant la domination espagnole et les catastrophes naturelles continues (tremblements de terre et inondations) laissent peu ou rien de ses racines historiques anciennes.

Cartago est, jusqu'en 1823, la première capitale du Costa Rica. Mais, ayant apporté son soutien à une adhésion à l'Empire mexicain du général Iturbide, contre la coalition formée par les villes d'Alajuela et de San José, elle est destituée de son statut au profit de San José, après la victoire des indépendantistes à la bataille d'Ochomogo. Cartago a accueilli le premier tribunal international permanent, la Cour de justice d'Amérique centrale créée en 1907, qui fonctionna jusqu'en 1917.

En 1841 et 1910, de violents tremblements de terre détruisent presque entièrement le patrimoine historique de la ville.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Cartago[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]