Carson, Pirie, Scott and Company Building

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pirie.
image illustrant Chicago
Cet article est une ébauche concernant Chicago.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Carson, Pirie, Scott and Company Building
Carson, Pirie, Scott and Company Building 1 South State Street from north.jpg

Le Carson, Pirie, Scott and Company Building à Chicago

Présentation
Type
Bâtiment commercial (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Architecte
Louis Sullivan
Construction
1899
Statut patrimonial
Site web
Géographie
Pays
État
Ville
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Illinois
voir sur la carte de l’Illinois
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Chicago
voir sur la carte de Chicago
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

Le Sullivan Center (anciennement connu comme Carson, Pirie, Scott and Company Building ou Carson, Pirie, Scott and Company Store) est un immeuble commercial situé au numéro 1 South State Street, dans le secteur communautaire du Loop à Chicago, dans l'État de l'Illinois (États-Unis).

Historique[modifier | modifier le code]

Construit en 1899 par l'architecte Louis Sullivan, il a été conçu pour l'entreprise de vente au détail Schlesinger & Meyer et plus tard vendu à Carson Pirie Scott en 1904. Le bâtiment a été désigné National Register of Historic Places par le National Park Service et Chicago Landmark par la Commission on Chicago Landmarks de la ville de Chicago[1] et fait partie du quartier historique du Loop Historic Retail District. De son année d'inauguration jusqu'en 2007, c'est-à-dire pendant plus d'un siècle, le bâtiment a été utilisé à des fins de vente au détail.

En août 2006, la société mère de Carson Pirie Scott (Bon-Ton Stores Inc) a annoncée qu'après les fêtes de Noël de cette même année, l'activité commerciale de l'immeuble s'arrêterait pour d'importants travaux de rénovations. Il n'y a pas eu d'annonce immédiate quant à la conversion du bâtiment. Les 600 000 pieds carrés (56 000 m2) du bâtiment sont actuellement au milieu d'un réaménagement entreprit par Joseph Freed & Associates, un promoteur immobilier basé à Palatine en banlieue de Chicago. Un rapport de 2001 a estimé le budget des travaux à 68,9 millions de dollars.

En 2008, un deuxième projet de rénovation a été lancé pour embellir l'extérieur du bâtiment. Il inclut la façade côté State Street, ainsi que la façade arrière côté Wabash Avenue. Une importante part du financement pour cette rénovation a été attribuée par la ville de Chicago. La façade côté Wabash a été complétée en août 2009 et côté State Street à la fin de l'année 2010[2],[3].

Les locataires actuels incluent l'école de l'Institut d'art de Chicago et l'agence de design et d'architecture Gensler.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est l'une des structures classiques de l'école d'architecture de Chicago. L'édifice est remarquable par sa structure en acier qui a permis un élargissement spectaculaire de la surface des fenêtres, ce qui rend davantage l'intérieur lumineux.

Sullivan a conçu l'entrée de manière à ce qu'elle soit remarquée depuis State Street et Madison Street. Sullivan a également fait en sorte à ce que l'ornement, situé au-dessus de l'entrée, soit attrayant. Les panneaux décoratifs ornés en bas de l'édifice sont maintenant crédités à George Grant Elmslie qui a été dessinateur en chef de Sullivan après que Frank Lloyd Wright ait quitté le cabinet.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le Carson, Pirie, Scott and Company Building figure dans le film d'horreur Jeu d'enfant sorti en 1988, comme lieu de travail de la mère du jeune Andy Barclay.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Carson, Pirie, Scott and Company Building », Chicago Landmarks
  2. (en) Blair G. Kamin, « Sullivan storefronts dazzle once more », chicagotribune.com, série Chicago Tribune,‎ , p. Live!-1 (lire en ligne)
  3. (en) Blair G. Kamin, « Loop landmark looking a lot like its original self », chicagotribune.com, série Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]