Carroyage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les techniques, les sciences appliquées ou la technologie image illustrant l’information géographique
Cet article est une ébauche concernant les techniques, les sciences appliquées ou la technologie et l’information géographique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Fouilles archéologiques à l'Abri Pataud, en Dordogne. Le carroyage est visible en haut.
Fouilles archéologiques au Forum de Rome, le 15 juin 2007


Le carroyage est une technique de quadrillage utilisée en topographie, afin de rassembler et de traiter des données en vue d’une exploitation cartographique ou statistique.

Il consiste à délimiter une surface en carrés identiques et localisés[1].

Son utilisation est variée :

  • En archéologie, le carroyage permet de localiser l'endroit d'où a été extrait un objet, et de dresser la cartographie du lieu des fouilles. En archéologie préhistorique, ce procédé a été développé en particulier par Georges Laplace. Le carré est le plus petit élément du quadrillage dans lequel est inscrit le site fouillé ; c'est l'unité d'enregistrement de toutes les observations, de tous les artefacts prélevés. Il est identifié par un système de lettres et de chiffres correspondant aux coordonnées. Sur le terrain, pendant la campagne de fouille, il est matérialisé horizontalement par des fils tendus à partir d'un point 0 repéré par théodolite.
  • L'image d'un plan de ville est quadrillée afin de mieux se repérer dans l’espace.
  • Les photos aériennes et images satellites procèdent par carroyage, c'est-à-dire que des photos sont prises les unes à côté des autres afin de reconstituer une vue d'ensemble.
  • L'Insee utilise la technique du carroyage pour son maillage des données statistiques[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Bizet
  2. Insee, « Documentation générale sur le carroyage » (consulté le 27 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]