Carrie Fisher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fisher.
Carrie Fisher
Description de cette image, également commentée ci-après

Carrie Fisher à Rome en septembre 2013.

Nom de naissance Carrie Frances Fisher
Naissance
Beverly Hills, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 60 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Profession Actrice
Romancière
Scénariste
Films notables Saga Star Wars
Les Blues Brothers
Site internet Site officiel

Carrie Fisher, née le à Beverly Hills et morte le à Los Angeles en Californie, est une actrice, romancière et scénariste américaine.

Elle est la fille de l'actrice Debbie Reynolds et du chanteur Eddie Fisher, et la demi-sœur de Joely Fisher et Tricia Leigh Fisher.

En 1977, dès son deuxième film, elle accède à la célébrité avec ses partenaires de Star Wars de George Lucas. Son interprétation de la princesse Leia, personnalité importante de l'Alliance rebelle en lutte contre l'Empire galactique, la propulse au rang de star internationale, le grand public l'associant systématiquement à ce personnage. Elle reprend ce rôle dans L'Empire contre-attaque (1980), Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (1983), Des problèmes de drogue et d'alcoolisme durant les années 1980 l'obligent à se tenir écartée des plateaux. Elle est tout de même remarquée dans Les Blues Brothers (1980), Hannah et ses sœurs (1986), Quand Harry rencontre Sally (1989), Austin Powers (1997), ou encore dans Scream 3 (2000).

Trente-deux ans plus tard, Carrie Fisher reprend le rôle de Leia dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (2015) puis elle tourne toutes ses scènes dans Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. Elle meurt à 60 ans d'un arrêt cardiaque, avant la sortie de l'épisode VIII, programmée pour décembre 2017. Le lendemain de sa mort, sa mère, Debbie Reynolds, disparait à son tour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher fait ses premiers pas d'actrice au théâtre aux côtés de sa mère Debbie Reynolds[1]. En 1975, elle décroche son premier rôle sur grand écran dans la comédie romantique Shampoo d'Hal Ashby, écrite et interprétée par Warren Beatty[2].

Star Wars[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher en compagnie de Wim Wenders à la première du film F.I.S.T. en 1978.
Article détaillé : Star Wars (série de films).

Carrie Fisher devient célèbre en 1977, alors qu'elle se présente à un double casting : Brian De Palma et George Lucas ont en effet organisé conjointement leurs auditions pour leurs films Carrie et Star Wars. Pressentie pour le premier film, Fisher refuse cependant de tourner nue (le rôle échoit finalement à Sissy Spacek) et se précipite sur le rôle de la princesse Leia[2]. Sa coiffure médiévale encadrant une personnalité bien sentie rend le personnage incroyablement populaire. Carrie Fisher devient une star. Un rôle qu'elle reprend pour Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque d'Irvin Kershner en 1980 et Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi en 1983 de Richard Marquand[2].

En 1978, elle apparaît dans Au temps de la guerre des étoiles, une adaptation télévisuelle de la saga La Guerre des étoiles, réalisée par Steve Binder où elle reprend son rôle. N'ayant pas supervisé la réalisation, même s'il semble qu'il ait participé au scénario, George Lucas découvre lors de sa diffusion un programme qu'il juge tout à fait ridicule et obtient que ce dernier ne soit plus jamais diffusé. Ce sera bien le cas, les seules versions disponibles de nos jours l'étant sous forme pirate et provenant d'enregistrements par magnétoscopes de l'époque. Lucas a même confié à un auteur qu'il souhaiterait que toutes les copies soient détruites[3].

Cosplays de Leia Organa, en habits d'esclave de Jabba le Hutt.

Le , elle est la présentatrice de l'émission américaine Saturday Night Live, dans laquelle elle apparaît en bikini et interprète une chanson dans le style des années 1950. À l'occasion du 30e anniversaire de la Saga Star Wars elle se remémore la soirée : « Faire le Saturday Night Live a été une formidable expérience. Je vivais à l'époque avec Paul Simon, juste à côté de chez Lorne Michaels, le producteur de l'émission. Outre la chanson, j'ai également imité Linda Blair, et j'ai été un peu déconcertée quand j'ai vu L'Exorciste. Dan Aykroyd m'a interviewée en Linda Blair. Ils ont aussi imité Alec Guinness parlant de manière très étrange grâce à la Force. Mais je ne me souviens plus de tous les détails car ça fait quoi, presque 30 ans ? »

Son immense popularité lui permet de tourner dans Les Blues Brothers (1980), où elle campe la femme mystérieuse complètement déjantée (elle fut brièvement fiancée à John Belushi, son partenaire dans le film). Toutefois, c'est à cette période que ses ennuis commencent. Carrie Fisher est droguée et alcoolique au moment du tournage de Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi[4]. C'est dans ce film qu'elle apparait, prisonnière de Jabba le Hutt, dans un bikini métallique doré, une image devenue iconique[5]. Elle s'éloigne ensuite du milieu, se faisant de plus en plus rare sur les écrans dès la fin de la saga Star Wars en 1983. Elle est brièvement entre 1983 et 1984 l'épouse du chanteur Paul Simon[6].

Actrice et scénariste[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher à la quatrième édition des fêtes Star Wars en 2007.

Choisissant ses projets, Carrie Fisher tourne avec des réalisateurs renommés : Woody Allen pour Hannah et ses sœurs (1986), Rob Reiner pour Quand Harry rencontre Sally (1989), ainsi que dans le film de Joe Dante Les Banlieusards (The 'Burbs) où elle interprète la femme de Ray Peterson interprété par Tom Hanks[2].

Elle fait également des caméos dans Austin Powers (1997), Scream 3 (2000), Beautés empoisonnées (2001), Jay et Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back, 2002) et Charlie's Angels 2 (Charlie's Angels : Full Throttle, 2003)[2].

L'activité principale de Carrie Fisher consiste ensuite en l'écriture : elle a scénarisé un épisode de la série TV Les Aventures du jeune Indiana Jones et a vu son livre Postcards from the Edge (Bons baisers d'Hollywood) adapté à l'écran par Mike Nichols. Elle a également écrit les cérémonies des Oscars de 1997, 2002 et 2007[6].

À partir des années 1990, Carrie Fisher devient également l'un des script doctors les plus recherchés d'Hollywood et contribue à la réécriture de dizaines de scénarios, dans les coulisses et sans être créditée à l'écran[7]. Elle a notamment travaillé sur Sister Act, L'Arme fatale 3, Hook ou la Revanche du capitaine Crochet, Star Wars, épisode I : La Menace fantôme, ou encore Scream 3[8].

En 2008, elle voit son roman autobiographique The Best Awful (2004) adapté en une mini-série, avec Meg Ryan dans le rôle principal. L'histoire est celle d'une ex-actrice de cinéma reconvertie en présentatrice de talk-show que sa vie personnelle mouvementée mène tout droit en clinique.

Carrie Fisher apparaît également dans un épisode de Sex and the City où elle joue son propre rôle. Carrie Bradshaw, qui fréquente un gardien de maisons se faisant passer pour un agent et qui s'occupe de celle de l'actrice, se retrouve face à celle-ci.

Le retour à Star Wars[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher, Mark Hamill et Harrison Ford lors de la Comic-Con 2015.

Le , Carrie Fisher indique, lors d'une interview, être prête à reprendre son rôle de Leia Organa pour un nouvel épisode de Star Wars[9].

Du au , elle est membre du jury des longs-métrages lors du 70e Festival de Venise[10]. Le jury est présidé par le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, et le chilien Pablo Larraín et la française Virginie Ledoyen font notamment partie du jury.

En , elle apparaît dans son propre rôle, dans l'épisode 14 de la septième saison de The Big Bang Theory.

En sort le nouveau film de David Cronenberg, Maps to the Stars, dans lequel Fisher joue un rôle secondaire (son propre rôle). Le film est sélectionné en Compétition pour la Palme d'or lors du 67e Festival de Cannes.

En décembre 2015, elle retrouve le rôle de la princesse Leia Organa, plus âgée de trente ans, dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force de J. J. Abrams, réalisé pour les studios Walt Disney, nouveaux propriétaires de la franchise. Toujours dans ce rôle, elle apparait en image de synthèse avec son visage de l'époque de Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, dans Rogue One: A Star Wars Story de Gareth Edwards.

On la reverra encore dans l'épisode VIII dont le tournage s'est achevé en juillet 2016 et pour lequel elle a tourné toutes ses scènes avant sa disparition[11]. La sortie du film est prévue pour le 15 décembre 2017. En revanche, les producteurs de Star Wars ont annoncé qu’ils ne comptaient pas recréer un double numérique de Carrie Fisher pour l'épisode IX de la saga[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher est la belle-fille d'Elizabeth Taylor à la suite du mariage de son père, Eddie Fisher, avec celle-ci. Elle a une fille avec Bryan Lourd, Billie Lourd, née le .

Ayant appris le français pendant ses études, on peut la voir s'exprimer dans cette langue lors d'une entrevue accordée à TF1 en 1977 pour la sortie de La Guerre des étoiles[13],[14].

Dans son livre de mémoires The Princess Diarist paru en novembre 2016, elle confie avoir eu une « liaison intense » avec Harrison Ford en marge du tournage de Star Wars en 1976[15].

Mort[modifier | modifier le code]

Étoile faite par les fans de Carrie Fisher sur le Hollywood Walk of Fame.

Le , Carrie Fisher est victime, quinze minutes avant l'atterrissage à Los Angeles[16], d'un arrêt cardiaque à bord d'un avion parti de Londres. Emmenée à l’hôpital en soins intensifs, son frère déclare par la suite qu'elle est dans un état stable[17], information confirmée par sa mère Debbie Reynolds, deux jours plus tard[18]. Cependant, son état de santé ne s'améliore pas ; elle meurt le , à l'âge de 60 ans, sans avoir repris connaissance[19],[20].

Lui rendant hommage, Harrison Ford déclare le jour même à la chaîne américaine NBC : « Carrie était unique... brillante et originale. Drôle et intrépide. Elle a vécu sa vie, courageusement. Mes pensées vont vers sa fille, Billie, sa mère Debbie, son frère Todd et ses nombreux amis. Elle va nous manquer à tous[21]. »

Sa mère, Debbie Reynolds, succombe à un AVC le lendemain de sa mort[22].

Étant donné que Disney et l'actrice avaient signé un contrat d'assurance dans le cas où elle ne pourrait plus « remplir ses obligations de jouer dans les prochains films Star Wars », le studio américain est en mesure de toucher les 50 millions de dollars prévus dans le contrat[23].

Carrie Fisher est inhumée le avec sa mère au cimetière Forest Lawn d'Hollywood Hills, à Los Angeles[24],[25]. Un hommage public est organisé le 25 mars 2017, après que ses proches se sont recueillis en privé[23].

Le 16 juin 2017, les causes de sa mort sont officiellement dévoilées. Le bureau du médecin légiste de Los Angeles révèle que Carrie Fisher serait morte d'apnée du sommeil ainsi que d'autres facteurs indéterminés.[26] Le 19 juin 2017, le rapport de médecine légale dévoilé par la police américaine rapporte que le corps de l'actrice, morte en décembre 2016, contenait "de la cocaïne, de l'héroïne, de l'ecstasy, de la méthadone, de l'alcool et des opiacés". Les doses et le moment des prises n'ont toutefois pu être définis.[27]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Actrice[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher en 2009.
Carrie Fisher en 2012.
Carrie Fisher en 2015 lors de la première de Star Wars, épisode VII.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms
Séries télévisées

Scénariste[modifier | modifier le code]

Carrie Fisher a officié comme script doctor pour faire des réécritures sur de nombreux scénarios, notamment en retravaillant des dialogues[28]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • À propos de Scream 3 : « La première chose que j'ai demandée au producteur du film, Harvey Weinstein, a été : Est-ce que je me fais tuer ? Parce que j'ai toujours eu envie de mourir à l'écran. Histoire de m'entraîner, pour plus tard... »
  • À l'occasion du trentième anniversaire de la saga Star Wars : « Vous savez, c'est une saga que les gamins adorent, que beaucoup de gamins adorent ! C'est donc étrange quand vous voyez un adulte en costume qui vous dit J'ai appelé mes enfants Luke ou Leia, ou..., bref, peu importe les autres noms... C'est le plus étrange, mais le principal, c'est que c'est une saga que les gens ont vraiment adorée, et ça c'est bien ! »[29]

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Academy of Science Fiction, Fantasy and Horror Films (États-Unis)[modifier | modifier le code]

Année Groupe Récompense Résultat Film
1978 Saturn Award Meilleure actrice Nomination Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir
1984 Saturn Award Meilleure actrice Nomination Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi

British Academy of Film and Television Arts[modifier | modifier le code]

Année Groupe Récompense Résultat Film
1991 British Academy of Film and Television Arts Meilleur scénario adapté Nomination Bons baisers de Hollywood

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France Info avec AFP, « Carrie Fisher, l'interprète de la princesse Leia dans "Star Wars", est morte à l'âge de 60 ans », sur Franceinfo (consulté le 28 décembre 2016)
  2. a, b, c, d et e « Carrie Fisher biographie », sur Premiere.fr (consulté le 28 décembre 2016)
  3. David M. Ewalt, « The Farce Awakens In The Star Wars Holiday Special », sur Forbes (consulté le 28 décembre 2016)
  4. La princesse Leia se droguait sur le tournage de Stars Wars
  5. Kayleigh Giles, « Young Carrie Fisher sizzles in iconic gold bikini in vintage shots », sur Mail Online (consulté le 28 décembre 2016)
  6. a et b France Info, « Cinq choses que vous ne savez peut-être pas sur Carrie Fisher », sur Francetvinfo.fr, (consulté le 28 décembre 2016)
  7. (en) Maddy Myers, « Carrie Fisher’s Unsung Legacy as a Script Doctor Extraordinaire », sur The Mary Sue,
  8. Mylène Bertaux, « Carrie Fisher était aussi une "script doctor" de génie »,
  9. « «Star Wars 7»: Carrie Fisher prête à revenir en Princesse Leia », sur 20minutes.fr, 6 mars 2013
  10. « Princesse Leïa membre du jury à Venise ! », sur allocine.fr, 8 août 2013.
  11. « Carrie Fisher Wrapped for 'Star Wars: Episode VIII' », sur TMZ.com (consulté le 3 janvier 2017)
  12. La technologie ne fera pas revivre Carrie Fisher pour l’Episode IX, soirmag.be, 14 janvier 2017
  13. Interview en français de Carrie FISHER à propos du film Star Wars, 3 octobre 1977
  14. « VIDÉO - Mort de Carrie Fisher : quand elle expliquait son plaisir à jouer Leia en français », Aymeric Parthonnaud, RTL.fr, 27 décembre 2016.
  15. (en) « Carrie Fisher says she had an 'intense' affair with Harrison Ford on set of Star Wars », sur theguardian.com.au, 16 novembre 2016
  16. (en) « Carrie Fisher Suffers Heart Attack on Plane, Hospitalized in Los Angeles (Report) », sur Variety, (consulté le 23 décembre 2016).
  17. (en) Associated Press, « Carrie Fisher’s brother says actress is in stable condition after heart attack », sur NBC4i.com, (consulté le 24 décembre 2016).
  18. « Carrie Fischer : Après sa crise cardiaque, la mère de la vedette de Star Wars rompt le silence ! », sur Public.fr (consulté le 26 décembre 2016).
  19. (en) « Carrie Fisher Never Regained Consciousness », sur TMZ.com (consulté le 28 décembre 2016)
  20. (en) « Carrie Fisher, Actress, Author and 'Star Wars' Rebel Princess, Dies at 60 », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne).
  21. Laura Terrazas, « Mort de Carrie Fisher : pour Harrison Ford, elle était "unique en son genre" », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  22. (en) « Actress Debbie Reynolds, Mother Of Carrie Fisher, Has Died, Son Says », CBS.com,‎ (lire en ligne).
  23. a et b « Disney va toucher 50 millions de dollars d'assurance après la mort de Carrie Fisher », sur LCI, (consulté le 3 janvier 2017).
  24. (en) Michael Rothman, « Carrie Fisher and Debbie Reynolds' Private Memorial Set for Later This Week », sur ABCNews.go.com, .
  25. Victor Fortunato, « Mort de Debbie Reynolds et Carrie Fisher : obsèques communes jeudi à Los Angeles », sur LeParisien.fr, .
  26. « Carrie Fisher: les causes de sa mort révélées », sur Le Figaro, (consulté le 20 juillet 2017).
  27. « Carrie Fisher avait absorbé un cocktail de drogues dures, révèle son autopsie », sur Yahoo, (consulté le 20 juillet 2017).
  28. (en) Carrie Fisher sur l’Internet Movie Database
  29. La Minute du jeudi 18 octobre 2007 - AlloCiné VOD gratuite
  30. a, b, c, d, e, f et g « Comédiennes ayant doublé Carrie Fisher en France », sur RS Doublage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]