Aller au contenu

Carreto ramado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carreto ramado
Carreto ramado à Noves.
Carreto ramado à Noves.

Observé par Provence
Type tradition provençale
Célébrations cavalcade
Lié à Fête votive
Fête de la Saint-Éloi
Fête de Saint-Roch
Fête de Saint-Jean

La carreto ramado (en provençal), charrette ramée ou charrette garnie (en français)[1] est une charrette décorée de feuillages et tractée par des chevaux de trait à l'occasion de fête dans les rues des villes de Provence.

La carreto ramado est une charrette tirée par des chevaux de trait aux harnais à la sarrasine[2]. Le nombre de chevaux est variable entre une vingtaine jusqu'à une soixantaine[3],[2],[4]. Il y a autant de charretiers que de chevaux dans la carreto ramado ; dans leur version moderne, les charretiers s'habillent tous de la même façon chemise blanche, pantalon bleu et taillole qui varie de couleur en fonction de la ville[5].

Après une bénédiction catholique, la carretto ramado effectue un cavalcade tractée pour la fête de la Saint-Éloi, Saint-Roch, Saint-Jean et les fêtes votives[2]. La carretto ramado effectue plusieurs passages dans les rues de la ville, les premiers se font au pas et les derniers à vive à l'allure[2].

La carreto ramado est une tradition provençale qui remonte selon les sources au 17e ou 18e siècle[1],[3].

Zone géographique

[modifier | modifier le code]

La zone géographique est délimité par le Rhône, la Durance et les Alpilles[1]. La carreto ramado défile à Noves, Maussane-les-Alpilles, Molleges, Barbentane, Eyragues, Châteaurenard, deux fois à Rognonas, Maillane, Graveson, Saint-Étienne-du-Grès, Boulbon et aux Paluds-de-Noves[6]. La charrette a couru dans d'autres villes comme Paradou[7].

Dans la culture

[modifier | modifier le code]

L'écrivain provençal Frédéric Mistral aborde ses souvenirs de la carreto ramado dans son livre Mes origines : Mémoires et Récits[8].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b et c Fabre 2007, p. 4-5
  2. a b c et d Jean-Michel Turc, Rémi Venture et Philippe Blanchet, La Provence Pour les Nuls, , 500 p. (ISBN 978-2-7540-4254-3, lire en ligne), p. 132
  3. a et b Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, France à cheval 2016 Petit Futé, Petit Futé (ISBN 979-10-331-4396-3)
  4. « Carreto ramado », sur maussane.com, Office du tourisme de Maussane-les-Alpilles
  5. Fabre 2007, p. 12-13
  6. Fabre 2007, p. 6-7
  7. Fabre 2007, p. 9-10
  8. Frédéric Mistral, Mes origines : Mémoires et récits, Plon-Nourrit, 1915-1925 (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Marcel Bonnet, La Carreto ramado : La Charrette provençale en son terroir et en son temps, Marguerittes, Équinoxe, , 115 p. (ISBN 2-84135-005-3)
  • Robert Fabre, Les Carreto Ramado : De la fédération Alpilles-Durance des sociétés et confréries de Saint-Éloi, Saint-Roch et Saint-Jean, Saint-Rémy-de-Provence, Équinoxe, , 87 p. (ISBN 978-2-84135-584-6)

Articles connexes

[modifier | modifier le code]