Carrere Group D.A.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carrere Group D.A.
logo de Carrere Group D.A.
Logo de Carrere

Création 11 janvier 1996
Fondateurs Claude Ayot (dit Carrére)
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social 25 rue Saint-Didier 75016 (Paris)
Drapeau de France France
Direction Axel Ayot (dit Carrére)
Activité Production de films et de programmes pour la télévision
Sociétés sœurs De la Com et des Hommes (75), Ciel 13 (93), Claude Carrére Publishing (75)
Effectif 1 (en 2017)
SIREN 403 411 473
Site web www.carreregroupda.com

Chiffre d'affaires 857 600 € en 2017 (comptes 2018 non disponibles)
Résultat net 1 458 400 € en 2017[1]

Carrere Group D.A. est une société française[2] spécialisée dans la distribution[3] de contenus audiovisuels[4], tels que des séries, des longs métrages et des films et séries d’animation.

Carrere Group est spécialisé dans la production et la distribution de programmes télévisés. Le CA par activité se répartit comme suit :

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1986 par Claude Carrère, Carrere Group, sous le nom de Carrere Télévision, devient dans les années 1990 le leader en France de la production d'émissions de divertissement en prime time, en particulier sur TF1 avec « Avis de Recherche », « Tous à la Une », « Intervilles », « Succès Fous », « La Une est à Vous », « La Roue de la Fortune », etc.

En 1994, Carrere Group prend le virage de l'animation et acquiert les droits de « Poil de Carotte », le roman de Jules Renard, pour produire avec TF1 et Dupuis une série de 26 fois 26 minutes, distribuée dans le monde entier. Parmi les séries à succès, on peut citer « Argaï », « Flash Gordon », « Les Jules », « Les Dieux de l'Olympe » et « Princesse Shéhérazade ». Le groupe produit par la suite Les Triplettes de Belleville, 1 césar et 2 nominations aux oscars.

Grâce à des prises de participation dès 2002, Carrere Group est devenu un acteur important dans la production de fiction et d'émissions de divertissement. Carrere Group produit des séries telles que Maigret, Commissaire Moulin, « Une Famille Formidable », « Le Juge est une Femme », « Clara Sheller », « Section de Recherches », fournit les documentaires pour les émissions telles que Le Droit de savoir, Envoyé Spécial et Zone interdite ainsi que des magazines tels que C'est pas sorcier, Esprits libres, Arrêt sur images et Ça balance à Paris. Le groupe intègre ensuite les sociétés de production des animateurs Benjamin Castaldi, Flavie Flament et Guillaume Durand.

Le groupe est dirigé depuis février 2010, soit après la mise en redressement judiciaire et à la demande des autorités par Jean-Yves Giraud, président du directoire.

Après plusieurs trimestres de flou, c'est finalement la liquidation qui attend Carrère Group, après un jugement du tribunal de commerce de Bobigny en date du . Selon La Tribune, les juges consulaires ont cependant accordé un délai de 3 mois à la société pour poursuivre son activité, afin que d'éventuels repreneurs se manifestent sur certaines parties de l'entreprise. Le plan de reprise examiné par le tribunal n'a pas été retenu.

Début février 2010, le cabinet de défense des actionnaires Deminor annonce le dépôt d'une plainte pénale le , au nom de 203 actionnaires de la société représentant quelque 12 % du capital. « Cette plainte reproche aux dirigeants de droit et de fait, avant la mise en redressement judiciaire, de Carrère Group de s'être rendus coupables de présentation de comptes inexacts et de diffusion d'informations mensongères. De nombreuses irrégularités sont soulevées à propos des comptes, y compris le mode de comptabilisation des filiales détenues à 51 % ou la surestimation du catalogue de droits audiovisuels commercialisés par la société », explique alors Fabrice Rémon, le représentant de Deminor, qui reproche aussi à la société d'avoir transmis une « information financière mensongère » et « gravement lacunaire », et d'avoir de surcroît occulté « des éléments essentiels à la compréhension de la situation du groupe ».

La commission des sanctions de l'AMF prononce[Quand ?] 2,1 millions d'euros d'amendes à l'encontre des dirigeants de l'époque, de la société et de commissaires aux comptes dans le dossier Carrere Group, dont 1,6 million d'euros envers Claude Carrere.

La presse annonce par erreur que Carrere Group a été placée en liquidation judiciaire le [5]. En fait, la société a été placée en redressement judiciaire le 13 octobre 2010[6].

Une enquête avait été ouverte sur l'information financière de la société et sur un manquement d'initié sur la période courant de 2006 jusqu'à la mise en redressement judiciaire de l'entreprise.

Les griefs retenus contre le dirigeant de l'époque et la société portent notamment sur une surévaluation des revenus 2006, sur une information inexacte et trompeuse concernant un catalogue de droits et sur un délit d'initié. Les commissaires aux comptes ont été sanctionnés pour n'avoir pas agi avec toute la diligence requise pour vérifier que l'émetteur avait rempli certaines de ses obligations, ce qui est constitutif d'un manquement à la bonne information du public.

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège original de Carrere Group D.A. était situé au 45 avenue Victor Hugo à Aubervilliers de 1995 à 2013. Durant l'été 2013, le siège quitte les studios de la Plaine Saint-Denis (Aubervilliers) pour le 25 rue Saint-Didier dans le 16ème arrondissement de Paris.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

La société CARRERE produit et distribue des contenus audiovisuels aux plus grandes chaînes de télévisions françaises telles que TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, M6, W9, NT1, D8, BFM TV, I Télé, NRJ 12, TMC, D17, Gulli, HD1, L’Équipe 21, Numéro 23, RMC Découverte et Chérie 25.

Téléfilms d'animation[modifier | modifier le code]

Téléfilms de fiction[modifier | modifier le code]

Unitaires[modifier | modifier le code]

Mini-Séries (2 épisodes)[modifier | modifier le code]

Séries (plus de 2 épisodes)[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/carrere-group-d-a-403411473.html
  2. « Carrere Group D.A. - Accueil (FR) », sur www.tvfrance-intl.com (consulté le 24 avril 2016)
  3. « TVFI », sur tvfi.screenopsis.com
  4. « “Cendres éternelles” / “Cenizas Eternas” », sur mc2-productions.net (consulté le 24 avril 2016)
  5. « Carrere Group placé en liquidation judiciaire », sur lesechos.fr (consulté le 9 décembre 2015)
  6. Bodacc A n°20100199 publié le 13/10/2010