Carolyn Merchant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carolyn Merchant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Idéologie
Distinction
Œuvres principales
The Death of Nature: Women, Ecology, and the Scientific Revolution (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carolyn Merchant est une philosophe écoféministe et historienne des sciences américaine née le à Rochester dans l'État de New York[1]. Elle est connue pour sa théorie (développée dans son livre éponyme) sur « la mort de la nature » (The Death of Nature), dans laquelle elle identifie le siècle des Lumières comme la période où la science a commencé à atomiser, objectifier et disséquer la nature, nourrissant la conception d'une nature inerte, conception qui deviendra ensuite dominante.

Ses travaux ont joué un rôle important dans le développement de l'histoire de l'environnement et de l'histoire des sciences[2],[3]. Elle est aujourd'hui professeure d'histoire environnementale, de philosophie et d'éthique à université de Berkeley.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) The Death of Nature: Women, Ecology, and the Scientific Revolution, San Francisco, 1980 (2de édition 1990)
    • traduction française par Margot Lauwers : La Mort de la nature : les femmes, l'écologie et la Révolution scientifique, Marseille, Wildproject, 2021 (ISBN 978-2-38114-003-2).
  • (en) Ecological Revolutions: Nature, Gender, and Science in New England, 1989
  • (en) Radical Ecology: The Search for a Livable World, 1992 (2de édition 2005)
  • (en) Earthcare: Women and the Environment, 1996
  • (en) The Columbia Guide to American Environmental History, 2002
  • (en) Reinventing Eden: The Fate of Nature in Western Culture, 2003
  • « Exploiter le ventre de la terre », dans Reclaim : Recueil de textes écoféministes choisis et présentés par Émilie Hache, Paris, Cambourakis, 2016 (ISBN 978-2-3662-4213-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kenneth M. Dolbeare, American Political Thought, Chatham House Publishers, , 564 p. (ISBN 978-1-56643-059-3, présentation en ligne)
  2. (en) « Carolyn Merchant », Université de Californie à Berkeley (version du 21 juin 2007 sur l'Internet Archive) (version archivée).
  3. (en) Russell Schoch, « A conversation with Carolyn Merchant », California Monthly, (version du 4 décembre 2004 sur l'Internet Archive) (version archivée).

Liens externes[modifier | modifier le code]